Accueil
 
 
 
 

Charles Dobzynski nous a quittés : Hommage à un grand poète de notre temps

Charles Dobzynski est né en 1929 à Varsovie, en France depuis l’enfance. caché pendant l’occupation, il échappe à la déportation. Poète depuis l’âge de quinze ans (1944), il participe aux combats de la Libération de Paris. A l’initiative d’Elsa Triolet, le Comité National des Écrivains (CNE), ouvre la page que lui réservent Les Lettres françaises aux jeunes poètes. Ainsi, Paul Eluard y présente Charles Dobzynski.

Après la disparition de Rouben Melik, de Pierre Seghers et de Jacques Gaucheron , Charles était sans doute, avec Alain Guérin, un des derniers survivants de ces jeunes poètes que surent distinguer Aragon, Elsa Triolet et Paul Eluard dans les années qui suivirent la Libération. Poète tout au long de sa vie, Charles marie l’engagement et la lucidité, les yeux grand ouverts, sans complaisance aucune pour les crimes du stalinisme, qu’il a dénoncés.

Auteur de nombreux recueils, Charles est reconnu par ses complices en poésie : Président du jury du Prix Guillaume-Apollinaire. Lauréat du prix Max-Jacob en 1992. Membre de l’Académie Mallarmé. Boursier Goncourt de la poésie en 2005. En 1971, Il réalise chez Gallimard « Le miroir d’un peuple, anthologie de la poésie Yiddish », qui révèle au grand public, après des années de travail, la vitalité d’une langue, le trésor d’une culture active en Europe centrale.Charles, magicien des mots, nous laisse une œuvre romanesque et de science-fiction. Inventivité, richesse de langue, et humour corrosif sont la marque de son écriture. Il reçoit en 1986 pour Le commerce des mondes le grand prix de la science-fiction française.

Défricheur universel, passeur de culture, il accomplit un important travail de traducteur et d’adaptateur. Maîakovski et Rainer Maria Rilke, entre autres. Charles est un homme de revues : actif dans le collectif d’Action poétique, Il prend toute sa part à la direction de la prestigieuse revue littéraire Europe, D’abord au coté de Pierre Abraham et de Pierre Gamarra, puis comme directeur lorsque Jean-Baptiste Para en assure la rédaction-en-chef. Au sein de la petite équipe de la revue et de celle des Éditeurs Français Réunis autour de Madeleine Braun, du fait de sa curiosité littéraire attentive aux nouveaux courants de la création, il tient une place importante de conseiller éditorial.

Nous perdons un ami, un camarade dont la haute culture et l’humour s’alliait avec une grande exigence morale. N’oubliant jamais la tragédie de la seconde guerre mondiale. Charles Dobzynski continuera de vivre par son œuvre que les jeunes générations pourront découvrir avec beaucoup de bonheur.

Il y a actuellement 1 réactions

  • Le livre et l'édition au PCF ont toujours été une priorité.....

    Le livre et l'édition au PCF ont toujours été une priorité..... Ainsi avec les éditions Messidor le PCF a diffusé massivement vers la classe ouvrière les oeuvres poétiques d'Aragon, et de grande collections comme La Résistance d'Alain Guerin, l'Histoire de la Commune, de la Guerre d'Espagne, diffusées à des dizaines de milliers d'exemplaires. C'était au tant où le PCF était le grand parti de la classe ouvrière jusqu'au début des années 80.

    Par Sans dents, le 05 October 2014 à 19:19.