Accueil > Actualité > Droits et société
 
 
 
 

Moduler les allocations familiales : une grave faute politique

La question de l'universalité de la Sécurité sociale est déterminante. La protection sociale n'a pas vocation à réduire les inégalités sociales mais à compenser la maladie, le coût de l'enfant, le travail...

S'il faut une politique de réduction des inégalités sociale, c'est avec l'égalité salariale femmes/hommes, l'augmentation des minima sociaux et le plein emploi.

Les parlementaires socialistes et le gouvernement font payer à la sécurité sociale leur absence d'ambition et de courage politique à affronter le patronat dans une politique de réduction des inégalités sociales. Ils préfèrent que les assuré-e-s sociaux se répartissent la protection sociale en régression.

Moduler les droits, c'est créer de fait des catégories qui seront utilisées à termes comme levier pour diviser les travailleurs, les salarié-e-s et détruire le système de protection sociale. Ce qu'il faut moduler, c'est un impôt vraiment progressif et une vraie mise à contribution du capital et des entreprises notamment les revenus financiers.

C'est une question politique centrale. Le PS vient à nouveau de lâcher un repère historique de la Sécurité sociale. Les mobilisations sont indispensables pour reconquérir une protection sociale solidaire. Les communistes y sont déterminés.

Il y a actuellement 4 réactions

  • Trés drôle d'écouter sur Inter Léa Salame défendre son cher Macr

    Trés drôle d'écouter sur Inter Léa Salame défendre son cher Macron (je n'ai pas dit macreau...).

    Par Sans dents, le 20 October 2014 à 22:26.

  • Entre le PS de droite, ses Faux vrais frondeurs et Mélenchon le

    Entre le PS de droite, ses Faux vrais frondeurs et Mélenchon le PCF est piégé et mis en sourdine. Un seul moyen de s'en sortir : dire enfin la vérité sur ce qu'est devenu le PS, un parti de droite ultralibéral, hyperatlantiste.

    Par Sans dents, le 20 October 2014 à 06:03.

  • Le PS étant de droite et hyperatlantiste, c'est normal hélas....

    Le PS étant de droite et hyperatlantiste, c'est normal hélas.... Ce n'est donc pas une faute : le PS étant un parti de droite fait la politique de la finance mafieuse tendance Macron...

    Par Sans dents, le 18 October 2014 à 16:32.

  • Modulation des allocations familiales

    Dire: "...Les parlementaires socialistes et le gouvernement font payer à la sécurité sociale leur absence d'ambition et de courage politique à affronter le patronat...",de même "...une grave faute politique...", c'est laisser penser que les socialistes voudraient lutter contre le patronat, contre le capitalisme et que par faute ou manque d'ambition ils échouent.Hors, j'affirme ici que le PS en 2014 comme au temps de Léon Blum se comporte en gérant loyal du capitalisme et n'a aucune envie de changer ce système.Il faut que le parti le dise clairement au peuple. Le congrès de Tours en 1920 a clairement donner mandat au PCF pour représenter l'opposition populaire face au capitalisme.Pierre LAURENT,cher camarade, hausse le ton dans les débats ou tu es invité afin de dire avec tes tripes la douleur du peuple que tu représente; c'est pas les fachos qui doivent laisser penser qu'ils défendent le peuple, c'est le PCF, le front de gauche unis autour de son programme l'humain d'abord pour une 6ième république.

    Par gilles21, le 18 October 2014 à 09:44.