Accueil > Actualité > Droits et société
 
 
 
 

70ème anniversaire de la libération des camps : "Le racisme est une violence qu’il faut éradiquer" (Fabienne Haloui)

La commémoration du 70ème anniversaire de la libération du camp d’Auschwitz nous rappelle à quelle folie meurtrière et exterminatoire le poison de la haine raciale et de l’antisémitisme peut conduire quand il est est érigé en système.

Le doublement des actes antisémites en 2014 sur 2013, la prise d’otages à l’hypermarché Cacher nous rappellent que le ventre est toujours fécond d’où est sortie la bête immonde.

La Commission Nationale Consultative des Droits de L’Homme (CNCDH) alerte depuis 4 ans sur la montée de l’intolérance, la libération de la parole raciste, le rôle d’internet et la désignation de boucs émissaires en la personne des Roms et des arabo-musulmans.

A plusieurs reprises, le président de la République et le 1er ministre ont manifesté, en 2014,  leur intention de déclarer, Grande Cause Nationale,  la lutte contre le racisme et l’antisémitisme. Il n’était plus possible de se contenter de  déclarations d’intention si généreuses soient elles et de discours moralisateurs.

François Hollande vient de déclarer qu'un plan de lutte serait rendu public fin février, le PCF  ne peut que se féliciter de cette annonce. Oui, il est urgent de légiférer sur la régulation des réseaux sociaux.

La transmission de la mémoire est également évoquée pour désamorcer l’ignorance : cela devra concerner, bien entendu, la shoah mais également l’esclavage et la colonisation qui ont aussi généré crimes, génocides, asservissements d’êtres humains.

Hannah Arendt considérait que le système colonialiste, mélange de violence et de bureaucratie, était une ébauche du système concentrationnaire. Rien dans l’action gouvernementale ne doit encourager la concurrence mémorielle qui fait le fonds de commerce des faiseurs de haine.

Le plan sur lequel travaille le Gouvernement devra aller au-delà  de l’aspect répressif et de la transmission, il faudra analyser en profondeur tous les racismes, la romophobie, la négrophobie, l’islamophobie et les nouvelles formes d’antisémitisme pour mieux les combattre. Il faudra  poser la responsabilité des médias et des politiques.

Il ne faudra pas rester sourd au racisme ordinaire qui fait des ravages et qui se traduit par des souffrances, des humiliations, des vexations, des rejets, le sentiment de moins compter que d’autres. Il ne faudra pas rester sourd aux  discriminations systémiques qui génèrent tant d’injustices et de frustrations.

Le racisme est une violence qu’il convient d’éradiquer ! Donnons-nous en les moyens !

Il y a actuellement 0 réactions

Vous devez vous identifier ou créer un compte pour écrire des commentaires.