Accueil > Actualité > Savoirs, culture & médias
 

A visiter

Collectif culture

L'éducation nationale en danger

ART, CULTURE : URGENCE !

La lettre du réseau école

Pour une appropriation populaire des médias

 
 
 

Le PCF et les enseignants pour rompre avec l'austérité et construire l'école de l'égalité

L'école était une priorité du candidat Hollande. Ces dernières semaines, le président, le premier ministre, la ministre de l'éducation disent tous l'importance de l'école pour l'avenir de notre pays. Pourtant, dans les établissements scolaires, la situation est de plus en plus difficile. Baisse du pouvoir d'achat, dégradation des conditions de travail, précarité… Les personnels de l'éducation sont maltraités. Face à la montée des inégalités, ils manquent de moyens pour faire leur métier et assurer la réussite de tous les élèves. 

Un projet pour l'école, c'est un projet pour la société. Quel avenir se prépare un pays qui sacrifie l'éducation et la réussite de sa jeunesse aux dogmes de l'austérité ? Nous ne voulons plus de ces politiques qui nous envoient dans le mur. C'est pourquoi les communistes défilent aux côtés des personnels de l'éducation en lutte. C'est pourquoi, au lendemain des manifestations, nous voulons travailler ensemble à construire un autre avenir pour l'école et pour le pays.

La France a besoin d'une relance de l'économie, par l'augmentation des salaires et du niveau de qualification. Au lieu de ça, l'État organise la baisse des salaires avec le gel du point d'indice et développe la précarité, jusque dans les services publics. Pour sortir de la crise, il faut au contraire renforcer les services publics et favoriser le développement d'un emploi de qualité par une politique ambitieuse de formation et de qualification.

La France a besoin d'une éducation ambitieuse pour tous les enfants, sur tout le territoire. L'accès à l'éducation ne peut pas dépendre des ressources de la commune ou de la région dans laquelle on vit ! Et puisque le gouvernement parle de mixité sociale, qu'attend-il pour rétablir une carte scolaire contraignante ?

La France a besoin d'enseignants et de personnels d'éducation nombreux, rendus capables par une formation de haut niveau de faire réussir tous les élèves. L'éducation nationale peine à recruter : il est urgent de redonner du sens aux métiers de l'éducation, en augmentant les salaires, qui baissent depuis trop longtemps, en repensant la formation initiale et continue, en instaurant un pré-recrutement pour une entrée progressive dans le métier. 

La France a besoin d'une école qui construise et mette en partage une culture commune de haut niveau, pour tous les enfants. L'individualisation des apprentissages et des parcours, l'autonomiste toujours plus grande des établissements sont des pièges: loin de répondre aux difficultés scolaires, elles isolent les élèves et creusent les inégalités. Nous avons au contraire besoin de construire du commun même si cela prend du temps: la scolarité obligatoire doit être prolongée, de 3 à 18 ans, avec un droit à l'école dès 2 ans pour les familles qui le souhaitent. Une même formation doit déboucher sur une qualification égale.

Il n'y aura pas de sortie de crise sans un développement de l'éducation, de la formation et de l'ensemble des services publics. Le peuple grec fait la démonstration qu'il existe une autre voie en Europe que celle de la dictature des marchés financiers et de l'austérité. En France, c'est possible aussi : construisons le rassemblement qui nous permettra de rompre avec l'austérité pour imposer des politiques de progrès et de solidarité.

 

Il y a actuellement 0 réactions

Vous devez vous identifier ou créer un compte pour écrire des commentaires.