Accueil > Actualité > Droits et société
 
 
 
 

Affaire du Carlton : L’émancipation humaine passe par l’abolition de la prostitution

Le procès du Carlton de Lille défraie la chronique, en raison de la célébrité de Dominique Strauss-Kahn qui est sur le banc des accusés, mais aussi parce qu'il pose des questions fondamentales.

La prostitution peut-elle être un choix où client prostitueur et prostitué-e sont à égalité ?

Le mythe du libertinage est totalement discrédité à l’évocation du quotidien sordide des prostituées dans les clubs de la frontière belge, dans des caves ou ailleurs….

Ce terrible vécu contredit avec force les affirmations des lobbies pro-prostitution, qui prétendent que l'encadrement législatif et matériel de la prostitution, notamment en dédiant des maisons, des appartements à « cette activité » (nostalgie des maisons closes !), permettrait d'en faire un travail « comme les autres », choisi, libéré des violences, respectueux des personnes.

Il faut beaucoup d'hypocrisie et de cynisme pour qualifier d'indépendantes ces femmes qu'on a privées de leurs papiers, auxquelles on extorque plusieurs centaines d'euros par jour pour payer leur chambre et leur protection, qui sont contraintes d’accepter des rapports sexuels à toute heure du jour et de la nuit.

Qu'en France, en 2015, il soit encore permis d'acheter l'impunité d'un viol ; voilà l'autre scandale de ce procès.

 

Les communistes réaffirment que l'émancipation humaine emprunte la voie de l'abolition de la prostitution.

Il faut mener une lutte sans merci contre les réseaux de proxénétisme et parallèlement créer les conditions pour que les personnes qui se prostituent puissent s’en sortir.

On ne peut gagner l’égalité entre les femmes et les hommes si on n’abolit pas la prostitution, forme ultime de violences contre les femmes (dans la majorité des cas).

 

Le PCF est déterminé dans cette lutte et appelle tous les progressistes à s’engager dans ce combat de justice et de liberté.

Il y a actuellement 0 réactions

Vous devez vous identifier ou créer un compte pour écrire des commentaires.