Accueil > Actualité > Droits et société
 
 
 
 

Prostitution/pénalisation des prostituées : « Un recul inacceptable » (PCF)

Alors que de nombreuses associations, organisées aujourd'hui dans le collectif « Abolition 2012 » ont permis de franchir de nombreuses étapes concernant la reconnaissance de la prostitution comme une violence extrême à l’égard des femmes, une majorité de sénateurs et de sénatrices votent pour la pénalisation des prostituées et contre la responsabilisation des clients.

Que faut- il en conclure ? Qu'on préfère, au Sénat, s'en prendre aux victimes des violences plutôt qu'à ceux qui s'en rendent coupables. C'est un recul inacceptable.

Cette orientation est un renoncement de fait à la perspective d'abolir la prostitution, alors même que le procès du Carlton de Lille et son cortège d'abus sexuels est encore frais dans les esprits, et que l’opinion publique a pris conscience de l'horreur infligée à ces femmes.

Le PCF appelle les féministes et les progressistes du pays à se mobiliser largement pour que la proposition de loi soit votée, en deuxième lecture, avec l’abrogation du délit de racolage et la responsabilisation des clients.

Il y a actuellement 0 réactions

Vous devez vous identifier ou créer un compte pour écrire des commentaires.