Accueil
 
 
 
 

Le PCF se réjouit que Paris puisse être la capitale de Jeux Olympiques éthiques

Le Conseil de Paris a voté hier son soutien à la décision d’engager pleinement la ville de Paris dans une candidature à l’organisation des Jeux Olympiques et Paralympiques de 2024. Le PCF salue cette décision.

Le PCF se réjouit de l’orientation que prend cette candidature, tenant compte des exigences des communistes parisiens quant à une conception nouvelle de ce que doivent être les Jeux Olympiques au 21e siècle. Ils doivent être portés par les parisiens mais ils doivent surtout répondre aux besoins des populations.

Le groupe PCF- Front de gauche au Conseil de Paris a ainsi émit le souhait d’une concertation populaire sur le projet olympique. Les communistes proposent que les parisiens puissent s'investir tout au long du processus depuis la candidature jusqu’à l’organisation avec la création « des comités populaires pour la réussite des Jeux Olympiques et Paralympiques ». Leur rôle sera de porter les exigences et les recommandations des citoyens.

Les communistes ont également proposé un programme pluriannuel national, soutenu par un budget sport à hauteur de 1% du budget de l’État. C'est un programme que nous inscrivons dans un cadre, que nous appelons « Loi Olympique », bâtie sur une conception du service public des sports moderne et de qualité.

Nous devons reconquérir l’idéal olympique sur des valeurs de solidarité, de paix et d’éducation entre les peuples, et d’appréhender les Jeux Olympiques et Paralympiques sous l’angle de l’héritage, matériel et immatériel, laissé aux populations.

Si nous voulons des jeux durables qui mettent le sport au service de l'être humain et de son émancipation, il faut s'attacher à libérer le sport de sa marchandisation et reconquérir l'idéal humaniste.

Le PCF se réjouit que Paris puisse être la capitale de Jeux Olympiques éthiques et être un souffle nouveau pour l’olympisme.

Il y a actuellement 0 réactions

Vous devez vous identifier ou créer un compte pour écrire des commentaires.