Accueil
 
 
 
 

Scandale à la FIFA : "Pour une autorité de contrôle publique et indépendante."

Alors que la FIFA se réunie pour (ré)élire son Président, la double offensive de la justice américaine et suisse ce mercredi 27 mai 2015 met en cause plusieurs dirigeants et a conduit à l’arrestation de 7 personnes - dont le Vice-Président - de la FIFA. Ils sont soupçonnés d’avoir accepté des pots-de-vin de plusieurs millions de dollards à l’occasion des attributions de l’organisation des Coupes du Monde de Football, des droits médiatiques et marketing de ces derniers, depuis les années 1990. Par ailleurs, le 10 mars, la justice suisse a ouvert une enquête pour blanchiment d’argent autour des procédures d’attributions des Mondiaux de 2018 et 2022.

Ce n’est pas la première fois que la FIFA est inquiétée par la justice, mais il faudrait que ce soit la dernière.

Alors que la France sera le pays hôte de l’Euro 2016 de Football, et que Paris se porte candidate à l’organisation des Jeux Olympiques et Paralympiques de 2024, il faut en finir avec l’institutionnalisation de la corruption et la marchandisation du sport. Nous ne pouvons pas fermer les yeux et être complices de ces pratiques ! Prônons une grande réforme démocratique de ces instances, la transparence, l’éthique qui doivent être garantie par la création d'une autorité de contrôle publique et indépendante.

Cette affaire n’en est qu’à son début, mais espérons qu’elle soit les prémices d’une révolution dont le Football a besoin pour enfin se libérer de l’emprise du business.

 

Nicolas Bonnet-Oulaldj, Responsable de la commission Sport au PCF

Il y a actuellement 0 réactions

Vous devez vous identifier ou créer un compte pour écrire des commentaires.