Accueil
 
 
 
 

Théories de la régulation et suraccumulation-dévalorisation du capital (dossier)

Dans la bataille politique et sociale pour la construction d’une alternative aux logiques néolibérales, la lutte idéologique tient une place prépondérante. Le cadre d’analyse théorique de la réalité constitue un enjeu majeur de la construction de cette alternative. Face au modèle théorique orthodoxe qui impose son modèle de représentation du monde et son cadre d’actions, le rôle des théories dites hétérodoxes devient essentiel pour échapper à ce nouveau totalitarisme théorique.

A cet égard, le colloque international Recherche et régulation 2015, intitulé : « La théorie de la régulation en temps de crise », qui se déroulera les 10‑12 juin 2015, constitue un événement important. Notre école y participera activement, notamment dans l’atelier « Coût du capital et régulation ».

Ce colloque nous donne l’occasion de présenter dans ce dossier l’apport de notre école marxiste de la régulation, la première au plan chronologique. Nous publions ici des extraits de la contribution de Paul Boccara au colloque de Barcelone en 1988, repris dans la revue Issues en 1988-1989. Nous publions également la contribution de Catherine Mills sur le rôle du système de protection sociale et notamment de son financement, de l’essor à la crise du système économique, avec évidemment la recherche de régulation nouvelle.

Nous reviendrons sur ce colloque avec la publication par la suite dans nos colonnes de certaines autres contributions.

 

ARTICLE DE

Il y a actuellement 0 réactions

Vous devez vous identifier ou créer un compte pour écrire des commentaires.