Accueil
 
 
 
 

Notes de lecture

La Revue du projet aborde ce mois, frontalement, une question étrange mais devenue lancinante dans le débat public : les musulmans. Question étrange car elle amalgame, mélange, encaserne dans cette catégorise religieuse des hommes et des femmes si différents entre eux et si éloignés du portrait qui en est dressé par l’extrême droite mais, désormais, colporté bien au-delà de ces rangs bruns. C’est donc à déconstruire cette espèce de nouveau spectre brandi par l’extrême droite que le numéro s’emploie. La tâche est importante pour faire progresser l’égalité et pour permettre l’émergence d’une conscience de classe commune sans laquelle rien ne sera possible. http://projet.pcf.fr/70639

 

 

Ce n° 7 de Progressistes ouvre sur un éditorial du secrétaire national du PCF, Pierre Laurent, suite à son invitation à l’Académie des Sciences.

Le dossier du n° 7 de Progressistes traite du problème énergétique sous l’angle des énergies renouvelables, apportant le regard communiste et scientifique à ce problème majeur auquel nous sommes confrontés. Il faut sortir les énergies renouvelables des griffes du marché et les développer rationnellement en ayant pour critères intérêt collectif et protection de l’environnement.

La réflexion portée ici est essentielle pour assurer le droit à l’énergie pour tous et partout dans le monde, sachant que ces besoins ne sauraient diminuer, tout en faisant face à l’épuisement des ressources fossiles et en réduisant nos émissions de GES.

Le n° 7 comprend bien sûr aussi ses rubriques habituelles : science et technologie ; travail, entreprise et industrie, et environnement et société.

Pourquoi et comment les inégalités scolaires s’accroissent-elles ? L’une des raisons, rarement prise en compte, tient à la complexité croissante de l’activité intellectuelle que les élèves sont tenus de réaliser. Les supports pédagogiques (manuels, fiches photocopiées, albums jeunesse, outils numériques sonores, livrets d’évaluation, notamment) traduisent et nourrissent cette très profonde évolution, comme le démontrent leur étude au cours du temps et celle de leurs usages actuels, en classe aussi bien qu’en famille.

C’est à l’élucidation de cette réalité dans le quotidien des classes de maternelle, d’école élémentaire et du secondaire que s’attachent les contributions de chercheurs de l’équipe CIRCEFT-ESCOL : Élisabeth Bautier, Stéphane Bonnéry, Jacques Crinon, Florence Éloy, Christophe Joigneaux, Séverine Kakpo, Patrick Rayou et Jean-Yves Rochex.

Au total ce livre montre que l’indispensable maintien des exigences d’apprentissage dans tous les établissements ne peut aller sans la mise en place de politiques de démocratisation scolaire ambitieuses, comportant la formation et l’aide aux enseignants, ainsi que la réflexion sur les supports pédagogiques.

 

 

 

Il y a actuellement 0 réactions

Vous devez vous identifier ou créer un compte pour écrire des commentaires.