Accueil > Actualité > Economie & social

Valls/35h : l'UMP ne devrait pas se réjouir trop vite

le 05 janvier 2011

Valls/35h : l'UMP ne devrait pas se réjouir trop vite

Il n'aura pas fallu moins de 48 h pour que l'UMP s'engouffre dans la brèche. Alors que Manuel Valls propose de « déverrouiller » les 35h, Hervé Novelli le Secrétaire général-adjoint de l'UMP propose purement et simplement d'en finir avec le principe d'une durée légale. Xavier Bertrand le Ministre du travail veut, lui, « baisser le coût du travail », c'est à dire « baisser des salaires ».

Bref, toujours plus d'exploitations pour les travailleurs et toujours plus de profits pour les employeurs.

 

En ouvrant cette boite de Pandore, le député de l'Essonne a joué un vilain tour à la gauche et au mouvement social en s'attaquant à des conquêtes que le monde du travail a mis plus d'un siècle à arracher. Alors que le processus des primaires socialistes n'est pas entamé, certains se plaisent déjà à jouer les idiots utiles du sarkozysme. Cette situation est extrêmement préoccupante pour la gauche dans son ensemble. Ce triste épisode doit servir de leçon. Mais que l'UMP ne se réjouisse pas trop vite! On peut compter sur le PCF et le Front de Gauche pour que la gauche ne lâche pas sa boussole, qui est aussi sa raison d'être, celle du progrès social.

 

Revue marxiste d'économie du PCF