Accueil
 
 
 
 

Cancer du sein/Octobre Rose : des moyens pour l’Hôpital public et la prévention

 

55 000 femmes sont touchées chaque année par le cancer de sein.

Engager une mobilisation citoyenne pour le dépistage organisé du cancer du sein, cibler particulièrement les femmes de 50 à 74 ans, déployer des outils spécifiques de communication… Il est primordial de construire le développement de cette prévention et le combat contre cette maladie.

Mais, cela ne peut suffire ni cacher les autres aspects de la politique gouvernementale en matière de santé et de santé publique.

En effet, c’est dans cette période que la loi Touraine est présentée au Sénat, une loi qui ne contient même pas le mot publique ni dans le titre ni dans les têtes de chapitre. C’est le moment où les concrétisations des économies drastiques du plan Valls se font sentir dans la santé et particulièrement à l’hôpital public avec une généralisation de la prise en charge ambulatoire qui se traduit par une augmentation du reste à charge des patient-e-s. C’est maintenant que les DG ARS imposent les regroupements des services hospitaliers éloignant encore plus les usagers des réponses à leurs besoins de santé.

Pourtant une politique privilégiant le renforcement du service public de santé, augmentant nettement l’emploi public, allant résolument vers un remboursement à 100% par la sécurité sociale des soins prescrits est possible.

En ce début d'Octobre rose, le PCF apporte son soutien à toutes les femmes qui traversent cette épreuve difficile. Il salue leur courage et leur lutte. Plus que jamais, l'heure est à la recherche, à la prévention et au développement des moyens pour l'Hôpital public.

 

Il y a actuellement 0 réactions

Vous devez vous identifier ou créer un compte pour écrire des commentaires.