Accueil > Actualité > Savoirs, culture & médias
 

A visiter

Collectif culture

L'éducation nationale en danger

ART, CULTURE : URGENCE !

La lettre du réseau école

Pour une appropriation populaire des médias

 
 
 

ESR/Budget : Une asphyxie programmée (PCF)

ESR/Budget : Une asphyxie programmée (PCF)

 

Le projet de budget 2016, aggrave l’état déjà désastreux de l’Enseignement supérieur Public. Le gouvernement, aux abois, face aux conséquences de l’austérité pense, avec une augmentation de 100 millions d’euros, solder les comptes. la même somme avait été ponctionnée aux Établissements en 2015.

Mais le compte n'y est pas, 65 000 nouveaux étudiants ont fait leur entrée dans l’Enseignement Supérieur ; soit un besoin de 400 millions d’euros suplémentaires. À cela s’ajoute l’augmentation mécanique de dépenses structurelles à hauteur de 240 millions d’euros par an. Ces deux éléments pris ensemble, suffisent à montrer l’ampleur de la dégradation.

 

L’emploi scientifique est saccagé : un artifice annonce la création de 1 000 emplois, mais depuis 2012, la perte est en fait de près de 700 emplois temps plein.

 

Pour l’ESR, c’est le basculement programmé d’un service public dont l’une des missions fondamentales est d’assurer l’élévation du niveau culturel, scientifique et technologique de la nation, vers un conglomérat d’établissements pour lesquels la recherche de financements externes au budget de l’État deviendrait la mission principale, avec pour conséquence l’absence d’ambition nationale, l’abandon pur et simple de la logique de service public, la mise en cause de ses missions au service de la lutte contre l’inégalité sociale et son asservissement aux intérêts des groupes transnationaux financiers industriels et commerciaux dominants. L’austérité est l’outil de cette mutation.

 

D'ores et déjà, Le PCF dénonce ce budget et appelle à la mobilisation

Il y a actuellement 0 réactions

Vous devez vous identifier ou créer un compte pour écrire des commentaires.