Accueil > Actualité > Savoirs, culture & médias
 

A visiter

Collectif culture

L'éducation nationale en danger

ART, CULTURE : URGENCE !

La lettre du réseau école

Pour une appropriation populaire des médias

 
 
 

David Bowie : Nous n'en finirons pas de faire le compte de son audace

Avec le décès de David Bowie c'est un artiste hors du commun qui vient de mourir. Bowie c'est l'impertinence, l'irrévérence, la soif permanente de nouveauté, c'est le dépassement du genre.

C'est un artiste qui bouleverse l'ordre établi, qui se projette dans l'avenir, joue de l'imaginaire et bouscule les frontières. Depuis son Angleterre natale, il a voyagé pour bousculer la création. En premier, les États-Unis pour sentir de près la Factory de Andy Warhol, Iggy Pop et Lou Reed. Puis vient Berlin, où il rencontra le producteur, Brian Eno, qui l'a amené au-delà de ses limites. De cette période il restera trois albums, la trilogie berlinoise qui comptera pour le futur de la pop'.

David Bowie a su faire une musique audacieuse et ambitieuse. Avec son corps androgyne il a révolutionné et fait exploser le mythe masculin du rock.

Depuis une dizaine d'années, il avait coupé les ponts avec la parole médiatique. Il ne voulu plus donner de sous-titre à sa musique pour qu'on puisse écouter et ressentir. En guise de testament, il nous a livré une réponse à notre temps, Blackstar. C'est une invitation à voir et chercher l'invisible et l'inatteignable. Le plus bel hommage qu'on pourrait lui rendre, c'est d'être aussi audacieux que lui par l'acte créatif et par nos corps.

 

Il y a actuellement 0 réactions

Vous devez vous identifier ou créer un compte pour écrire des commentaires.