Accueil > Actualité > Savoirs, culture & médias
 

A visiter

Collectif culture

L'éducation nationale en danger

ART, CULTURE : URGENCE !

La lettre du réseau école

Pour une appropriation populaire des médias

 
 
 

L'ambassade d'Israël s'assoit sur la liberté de création

Le palais de Tokyo a exposé des Unes de Libération customisées par différents artistes en partenariat avec Reporter sans frontière, Unes qui devaient être vendues aux enchères le 27 janvier au profit de cette association.

Pour le moment tout est bloqué. En effet l'ambassade d'Israël a demandé que soit retirée de la vente aux enchères l’œuvre de Ernest Pignon-Ernest. Celui-ci a customisé la couverture du 12 novembre 2004, au lendemain de la mort de Yasser Arafat, et qui représentait un keffieh. Il a dessiné dessus le le visage de Marwan Barghouti, un militant palestinien, avec la légende  «En 1980, quand j’ai dessiné Mandela, on m’a dit que c’était un terroriste.»

 

L'entreprise chargée de la vente aux enchères, Artcurial, répercute la requête de l'ambassade d'Israël sur Libération et RSF : Retirer de la vente et du catalogue en cours d'édition la création d'Ernest Pignon Ernest. Libération refuse au nom de la liberté de création ainsi que RSF.

Un des artistes, C215 (Christian Guémy), a déjà annoncé qu'il se retirait de la vente en soutien à Ernest Pignon-Ernest.

Le PCF s'élève contre cette ingérence et cette atteinte à la liberté faites par l'Ambassade d'Israël

et apporte tout son soutien à Ernest Pignon-Ernest.

Il y a actuellement 0 réactions

Vous devez vous identifier ou créer un compte pour écrire des commentaires.