Accueil

Libye : le PCF souligne les risques d'une logique de guerre

.
 
 
 
 

En adoptant, sous pression de la France et de la Grande-Bretagne, une résolution qui autorise une intervention militaire aérienne et des frappes ciblées, le Conseil de Sécurité prend le risque d'un engrenage en s'inscrivant dans une logique de guerre aux conséquences hasardeuses.

Le Parti communiste français, qui n'a cessé d'exiger l'arrêt immédiat des opérations et de la répression militaires ayant déjà fait de nombreuses victimes civiles, réitère une  fois encore sa condamnation du régime de Kadhafi et son plein soutien aux forces qui agissent pour la démocratie en Libye, avec le Conseil National de Transition.

De lourdes questions se posent aujourd'hui. Toutes les possibilités d'aide directe ou par les États arabes à la rébellion ont-elles vraiment été étudiées? Est-ce vraiment la protection du peuple libyen que cherchent les puissances occidentales? Des experts, des journalistes expliquent déjà qu'il faudra envoyer des forces spéciales au sol et que l'objectif est de faire tomber le régime de Kadhafi...

Le Parti communiste français, dans ces graves circonstances,  rappelle le désastre des guerres en Irak et en Afghanistan qui furent chaque fois déclenchées au nom de la protection des populations et de la démocratie. Il exprime son inquiétude profonde devant une telle situation. Il appelle à la plus grande vigilance. Il s'étonne enfin par ailleurs du silence complice qui entoure au même moment la répression du mouvement populaire au Barheïn.

Il y a actuellement 9 réactions

  • Risques et bénéfices d'une guerre engagée par la FRANCE

    Je suis prêt à parier un mois de salaire que cette crapule de JUPPE (connu des services du palais de justice)profitant de la guerre en LYBIE organisée en grande partie par la FRANCE, va ou a déjà détourné un ou plusieurs milliards en Libye pour financer la campagne présidentielle de l'UMP en 2012*.
    Je félicite à l'avance le rusé gars qui réussira à le chopper lui et sa bande la main dans le sac.
    Au fait on entend pas trop les LYBIENS insurgés dans les prises de décisions impliquant "leur" guerre civile, mais surtout les grandes puissances EUROPEENNES et AMERICAINE, chercher l'erreur !
    *PS : Pour la tune de l'UMP dans cette affaire. Le plus probable est que ce soit des grosses sommes d'argent investies par ou chez Kadhafi au temps de la lune de miel avec SARKO qui aient été discrètement étouffées par L'ELYSEE dés le début du conflit, et qui aura su parfaitement récupérer cette opportunité.

    Par DUPUY, le 31 mars 2011 à 12:00.

  • intervention en Libye

    Le PCF doit s’opposer à cette guerre, qui est le dernier « joujou » criminel de Sarkozy pour faire oublier la situation en France et sa collusion avec toutes les dictatures du Moyen Orient y compris celle qui opprime les palestiniens. Le communiqué du PCF est bien timide comme beaucoup de choses qu’il entreprend depuis un certain temps. Le PCF est pacifiste et doit dénoncer cette guerre comme impérialiste. Les occidentaux veulent se débarrasser de Kadhafi car il n’est pas à leur botte et pour mettre enfin la main sur le pétrole de Libye (seuls les naïfs peuvent croire le contraire alors que les occidentaux laissent massacrer les opposants au Bahreïn !!). Le PCF ne peut soutenir des insurgés qui se réclament pour une bonne part des islamistes et d’autres d’un roi. C’est une guerre non pour aider les insurgés mais pour mettre au pouvoir des fantoches, comme en Irak ou Afghanistan. J’espère que le PCF n’est pas dupe sinon c’est à désespérer de leur clairvoyance et de leur aptitude à ne pas hurler avec les loups… serait ce l’Union sacrée …comme en 14 ?

    Par Gilles, le 22 mars 2011 à 15:30.

  • Non à toutes les guerres - oui à la révolution démocratique

    Jamais les bombes n’instaurent la démocratie c’est un long chemin de la conscience humaine. Les pays arabes aspirent à la Démocratie. Chacun de ces pays n’y parviendra qu’en se libérant de ceux qui les oppriment et en partant de leurs réalités. Mais tous, nous avons à nous libérer du capitalisme mondialisé. Nous y arriverons tous, par des voies diverses, chacun avec notre histoire. La meilleure façon de faire avancer le sens de cette histoire là, c’est par l’évolution de notre propre démocratie qu’elle commence. Hors notre démocratie régresse. Nous sommes dans une démocratie libérale et nous ne sortirons du capitalisme que si on éclaire, on propose, on construit une démocratie communiste. Elle est nécessaire pour que chaque individualité qui compose le peuple puisse s’approprier la politique dans tous les aspects, dans tous les secteurs de sa vie sociale économique et professionnelle. Faire pénétrer la démocratie dans le monde du travail, dans le monde de la finance, une démocratie de reconnaissance et de désignation des représentants et des dirigeants c’est la démocratie communiste.
    Le malheur des pays arabes, est digne du malheur des gens d’ici que l’on fait mourir à petit feu, dans la rue, dans une pauvreté de plus en plus abjecte, toujours plus nombreux et dans un climat toujours plus violent. Cette spirale infernale, c’est l’arme du capitalisme mondialisé, il s’en nourrit, il nous éclabousse de cette culture là. Nous avons notre propre révolution à impulser, à faire. Nous avons besoin d’un projet communiste, porté par un présidentiable communiste. A se diluer dans les mécanismes de la démocratie libérale on en vient à faire des primaires à l’intérieur même du Parti et faire des ronds de jambes à des gens qui portent le verbe haut. Cette politique de petits bras qui cherche à convaincre individu par individu n’est pas révolutionnaire. Le rassemblement ne peut s’atomiser qu’autour d’idées révolutionnaires. Aujourd’hui pourquoi ne pas proposer une révolution. Oui mais une révolution démocratique sans violence. Passer de la démocratie libérale à la démocratie communiste est-ce impossible ? Certes, personne ne peut en prédire l’issue, seul le peuple décide et c’est tant mieux.

    La meilleure façon d’être solidaire, des autres peuples qui aspirent à se libérer de toutes les aliénations des forces du capitalisme, c’est de nous en libérer nous même. Nous n’avons pas à donner l’exemple, nous avons à produire, à construire une solidarité politique pour que tous les peuples se libèrent à leur façon. Si on met le phare sur la démocratie, la violence régressera dans les têtes et dans les actes.

    Par Béziat Aline, le 22 mars 2011 à 13:50.

  • OUI A LA RESOLUTION DE L'ONU

    Votre anti-sarkozysme vous aveugle camarades. Je serai le 1er à hurler contre toute intervention impérialiste au nom de l'aide apportée à la révolution lybienne. Mais on n'en est pas là: SOIT les avions intervenaient, soit ils mourraient tous, Kadhafi leur avait promis.

    Souvenez-vous le l'Espagne en 36 : un peuple entier ne peut parfois rien contre les bombardements.
    Un espoir immense nait sur la méditerrannée. Non les peuples arabes ne sont pas condamnés soit aux dictatures, soit à un intégrisme religieux, ils nous le prouvent.

    Bien sur, il y a le pétrole, bien sur Sarko n'a pas l'âme d'un libérateur, mais moi je suis fier de voir le drapeau français flotté sur Benghazi.

    Vous soutenez la révolution ? je vous propose camarade d'éditer la résolution de l'ONU, la déclaration du Parti et d'aller à Benghazi poruposer l'une ou l'autre...mois je serai du coté de l'espoir.

    Par Georges, le 21 mars 2011 à 20:23.

  • aider les insurgés à se libérer eux mêmes de la dictatur

    Bonjour

    je vous invite à lire l'article de Gérard Filoche
    "La Libye n’est ni la Tunisie ni l’Egypte : aider les insurgés à se libérer eux mêmes de la dictature !"
    sur son site
    http://www.filoche.net/2011/03/19/la-libye-n%E2%80%99est-ni-l%E2%80%99eg...

    et celui de serge Grzesik
    "Contre l’intervention militaire en Libye"
    sur le site
    http://www.la-gauche-cactus.fr/SPIP/Contre-l-intervention-militaire-en#f...

    Il y a fort à parier que les jours qui viennent donnent raison à leur analyse de la situation.

    cordialement
    RV

    Par RV, le 21 mars 2011 à 19:55.

  • OUI A L'INTERVENTION

    Cher camarades,

    Vos positions me scandalisent et votre anti-impérialisme de principe vous aveugle autant qu’il me surprend.

    Vous êtes donc du coté de la passivité. Vous pensez que les appels à la raison et les déclarations solennelles auraient un effet sur Kadafi ? Mais que dites vous alors à tous ces personnes qui se battent pour la liberté et qui en appellent à l’occident ? Les avez-vous vues et entendues ?

    Si vous regardez un peu l’histoire récente, n’y a-t-il pas eu en France, dans les maquis, des gens qui se battaient à armes inégales et en appelaient à l’aide américaine ? (Ce monstre impérialiste que vous fustigez aujourd’hui ?)

    Comptez mes amis le nombre de morts que l’occident à fait. Ils sont nombreux au cours de ces récentes guerres (Irak, Afganistan…) et je les déplore. Mais il faut être bien naïf pour pensez que l’histoire de notre propre pays dans sa conquête de la liberté n’en a pas compté.

    Et si vous tenez à compter comptez alors le nombre de personne qui ont été torturées et tuées EN SILENCE, dans le secret de ces prisons d’Irak, de Tunisie, de Lybie… pas spécialement très transparente.

    Et puis tant que vous y êtes, à opposer l’impérialisme américain à d’autres systèmes (La dictature, le communisme ??) comparez les :

    Allez vivre en Chine, en Russie, à Cuba, en Arabie Saoudite, en Corée du nord, allez critiquer le roi lors de vos prochaines vacances au Maroc…

    Rappelez-vous que le programme chinois du Grand Bon en Avant de Mao Zedong a fait 30 millions de morts dans les années 1960 !!! Que Staline en a quelques millions à son actif.

    Et bien moi, à choisir, je choisi de vivre plutôt du coté des Etats-Unis, qui si horribles soient-ils, n’ont connu que la paix sur leur territoires depuis la guerre de secession en 1865. Croyez-moi, les américains ont vécu plus heureux en moyennes que dans la plupart des pays communistes et arabe.

    Cordialement,

    Un citoyen qui juge en comprenant l’histoire, et non sur la base d’un anti-impérialiste de principe érigé en foi aveugle.

    Par Franz01, le 21 mars 2011 à 14:52.

  • non, non et non

    mais qu'est ce que c'est que cette position?
    le missionnaire?
    j'ai été autrefois adhérent d'un parti communiste
    aujourd'hui, il proteste mollement contre une entreprise de l'impérialisme menée par son gouvernement dont la politique est déjà à la limite du totalitarisme
    nous savons depuis toujours que Khadaffi n'est pas un parangon de démocrétie, mais croire que les lybiens pourraient être sauvés par ceux qui n'attendent que de s'emparer de leur pétrole
    d'ailleurs depuis deux jours, il n'est plus question de catastrophe nucléaire...
    peut être parce qu'on a du pétrole!!!!
    si le parti communiste ne se positionne pas clairement contre cette guerre impérialiste, il aura à mes yeux cessé d'être communiste!!!
    un ancien secrétaire de section

    Par tontonjojo, le 21 mars 2011 à 00:25.

  • « Non à toute intervention impérialiste en Libye. Sarkozy, BHL,

    Pourquoi la communauté internationale ne met pas toutes ces forces pour aider les Japonnais ?

    Est-ce plus urgent de bombarder des tanks dans le désert ?

    Pourquoi avoir autant attendu pour cette intervention si le but avait vraiment été de sauver les civils Libyens, déjà décimés par milliers ?

    Pourquoi les BHL et Sarkozy n’ont jamais réclamé de « zone d’exclusion aérienne » ou de « frappes ciblées » quand l’armée israélienne massacrait des civils à Gaza il y a quelques années ? (plusieurs milliers de morts !).

    Pourquoi nos dirigeants sont complices du massacre à Bahrein qui se déroule actuellement ?

    Le but n'est-il pas de sécuriser le pétrole avant tout ? (c'est comme cela que ça a commencé en Libye : attention au pétrole !!).

    Rappelons que nous avons armé Kadhafi et que nous voulions lui vendre des Rafale...

    Il faut s'opposer fermement à toute intervention impérialiste et aider les peuples à se libérer eux-mêmes de leurs oppresseurs en commençant par virer Sarkozy et sa clique chez nous !

    Oui à l’émancipation des peuples arabes, oui à la révolution populaire, en France et dans le monde !

    Par Gautier WEINMANN, le 19 mars 2011 à 22:57.

  • Stratégie américaine en action

    C'est une déclaration de guerre aux révolutions arabes dans la stratégie américaine et ses marionnettes. La Libye est le bon prétexte. Ils ne savaient pas comment arrêter le processus révolutionnaire dangereux car c'est le capitalisme qui est remis en question: impossible de résoudre les problèmes posés dans son cadre. C'est cela qu'il faut dire. Cette déclaration du PCF n'est pas à la hauteur: elle est timide, pas claire,sans idéologie, sans ambition. La direction attend peut-être de savoir ce qui dirait le leader Melenchon...Regardez le monde ensemble, pas un bout. Vous verrez que dès le début il était question que l'OTAN occupe la Libye..et on y est en train d'arriver et cela il faut le dénoncer haut et fort et avec fondement...pas avec timorés! C'est partie du communisme de ce siècle!

    Par Victor, le 18 mars 2011 à 20:15.