Accueil > Actualité > Savoirs, culture & médias
 

A visiter

Collectif culture

L'éducation nationale en danger

ART, CULTURE : URGENCE !

La lettre du réseau école

Pour une appropriation populaire des médias

 
 
 

les acteurs culturels doivent se mêler de la nécessaire reconstruction de la gauche

Le remaniement ministériel, tout le monde en convient, a fait pschitt. Mais il a donné lieu à une péripétie qui n’a pas été commenté : François Hollande aura usé trois ministres de la culture en moins de quatre ans. Franchement nous n’avons pas envie, au parti communiste, d’ajouter notre pierre au concours indécent de commentaires « people » sur l’émotion de la sortante ou sur l’histoire familiale de l’entrante, sur les soutiens respectifs ou les mérites comparées des deux jeunes femmes qui au demeurant ont la même formation, l’ENA, appartiennent au même corps de l’État, la Cour des comptes ce qui en dit long sur la vision élyséenne de la culture.

Nous préférons poser les questions que le monde culturel se pose : que va devenir le « machin » dénommé projet de loi sur la création, l’architecture et le patrimoine qui se balade entre Assemblée nationale et Sénat ? Faut-il que le Président s’en soucie comme d’une guigne pour avoir débarqué la ministre pendant la navette ! Ce projet de loi dont nous avions dénoncé le fait qu’il ne dessinait ni orientation politique claire ni programmation financière conséquente. Ce projet de loi tellement déclaratif et général qu’il a dû être réécrit en commission à l’Assemblée via des amendements notamment de Marie-George Buffet puis déshabillé par la droite au Sénat ? Qu’en restera-t-il à l’arrivée ? Pas grand-chose sinon des articles dangereux pour les métiers artistiques ou pour l’archéologie préventive, entres autres…

Pendant ce temps les « affaires » continuent. Le MEDEF remet le couvert contre le régime des intermittents. La baisse des moyens des DRAC et des dotations de l’État aux collectivités provoquent une véritable hécatombe culturelle dans tous les territoires. Notre soutien va bien sûr à toutes les luttes des artistes, des publics et des élus qui résistent à cela. Décidément notre pays a plus que jamais besoin d’une nouvelle et forte ambition politique pour refaire de l’art et la culture les vecteurs essentiels d’une politique authentiquement de gauche. Une politique émancipatrice, sociale et écologique, fondé sur nos valeurs de liberté, d’égalité et de fraternité. Afin de donner un nouveau souffle à la création artistique dans et hors des institutions dédiés ; afin de relancer une démocratie culturelle en panne, partout et avec tous, dans la Cité, au travail et à l’école ; afin de faire vivre une mondialité culturelle hors des pièges identitaires et de promouvoir une culture commune fondé sur la relation et le métissage de toutes les cultures.

Nous appelons les acteurs culturels comme tous les citoyens à se mêler de la nécessaire reconstruction de la gauche pour retrouver ensemble, contre la montée des obscurantismes, le sens de l’utopie, de l’imaginaire et de l’émancipation.

Il y a actuellement 0 réactions

Vous devez vous identifier ou créer un compte pour écrire des commentaires.