Accueil > Actualité > Droits et société
 
 
 
 

Les propos de Laurence Rossignol relèvent du négationnisme

L’épisode de la déchéance de la nationalité  à peine refermé,  le mauvais feuilleton aux relents racistes continue : Ce mercredi 30 mars,  interrogée sur des maisons de mode qui commercialisent des voiles ou des foulards sur BFMTV, Laurence Rossignol, ministre des familles, de l’enfance et des droits des femmes a comparé les femmes qui choisissent de porter le voile aux « nègres américains qui étaient pour l’esclavage » en inventant, au passage, une nouvelle bi-nationalité : les franco-musulmans comme s’il existait des franco-juifs ou des franco-protestants.

Quelle ironie d’entendre  de telles paroles d’une des fondatrices de SOS Racisme et alors que le gouvernement vient de lancer la campagne « Tous Unis Contre la Haine ?

Est-ce digne et juste venant d'une Ministre de la République qui se dit soucieuse de la condition des femmes musulmanes ?

Affirmer que la traite négrière, cet asservissement reconnu comme crime contre l’humanité ait pu se faire avec le consentement des victimes relève du négationnisme. Quelle terrible insulte  pour des millions d'hommes, de femmes, d'enfants déportés, tués en masse et soumis aux travaux forcés ?

Quelle terrible comparaison pour ces femmes traitées une fois de plus en objets et non en sujets. La stigmatisation, la diabolisation des musulmans encore et encore !

Il est urgent que cela cesse ! 

 

Il y a actuellement 0 réactions

Vous devez vous identifier ou créer un compte pour écrire des commentaires.