Accueil
 
 
 
 

Maya Surduts, une grande figure du féminisme nous a quittés

Pierre Laurent, secrétaire national du PCF :

"C'est avec une grande peine que j'ai appris la mort de Maya Surduts. C'est une figure du féminisme qui a marqué  depuis les évènements de mai-juin 1968 tous les combats pour l'émancipation de la gauche française. Elle n'a jamais cédé ni sur la dénonciation de la domination sexiste et patriarcale, ni sur celle de  l'exploitation.  Elle a été de toutes les luttes pour faire respecter les droits des femmes, lutter contre toutes les formes de violence. Maya Surduts  a beaucoup contribué à ce que le droit à la contraception et à l IVG soit non seulement  reconnu mais surtout mis en place. Je me souviens d'actions qu'elle menait face à des commandos anti IVG, ou pour protéger des femmes victimes de viols.
Elle était une organisatrice remarquable.  Et avec le collectif national droits des femmes dont elle avait initié la constitution, elle a permis l'organisation de grandes manifestations qui ont toujours eu le soutien du Parti Communiste Français, et ont toujours compté avec l'engagement du collectif droits des femmes du PCF, de Marie-George Buffet et de  Laurence Cohen. Aujourd'hui, nous perdons une amie, une combattante toujours fidèle à ses idées. Nous présentons à sa famille, aux proches, ami-e-s, nos sincères condoléances."

 

Laurence Cohen, responsable nationale de la commission droits des femmes/féminisme du PCF :

"C’est avec beaucoup d’émotion et de tristesse que j’apprends le décès de mon amie Maya Surduts. Maya était une figure emblématique du féminisme, militante infatigable des droits des femmes.
De par son histoire, elle avait une conscience aigüe de l’aliénation capitaliste et son féminisme était un féminisme lutte de classes. C’était  une femme libre, rebelle et révolutionnaire !
Maya connaissait tout le monde, tout le monde connaissait Maya. De nombreuses luttes ont été gagnées grâce à elle, à sa force de caractère et sa détermination.
On ne penser le mouvement féministe sans Maya, du CNDF (Collectif national droits des femmes) à la CADAC notamment (Coordination des associations pour le droit à l’avortement et la contraception), elle était toujours présente et à l’avant-garde.
Au nom de toutes et tous les communistes, je veux la saluer.
Nous continuerons à mener tous les combats qui ont fait sa vie, pour l’égalité entre les femmes et les hommes, pour l’émancipation des femmes, fer de lance de toute transformation de la société.
Je ne peux parler de Maya au passé, elle est et demeurera à jamais dans nos cœurs. Elle restera la grande inspiratrice de nos luttes, passées, présentes et futures."

 

Il y a actuellement 0 réactions

Vous devez vous identifier ou créer un compte pour écrire des commentaires.