Accueil
 
 
 
 

Pass Navigo : Valérie Pecresse victime de trouble de la mémoire (Pierre Laurent)

Après les attaques contre la construction des logements sociaux dont les franciliens ont tant besoin, voilà Valérie Pecresse qui s'attaque au pass navigo dans les transports.

Alors que la candidate de droite à la présidence de la région s'était publiquement engagée, notamment lorsque nous avions débattu ensemble, à ne pas revenir sur l'acquis du pass Navigo, voilà qu'une fois investie, elle annonce vouloir augmenter le pass à 85€, soit 15€ supplémentaires par mois. La présidente est victime de troubles de la mémoire et surtout se moque du pouvoir d'achat des franciliens.

Pourquoi cette hausse? Parce qu'elle renonce à se battre comme nous l'avons fait pour obtenir les moyens de financement du pass Navigo à tarif unique à 70€, que les élu-e-s communistes ont conquis de hautes luttes, et qui est une avancée majeure et une vraie révolution dans le quotidien des franciliens.

Les moyens de financement existent. Les élu-e-s du Front de gauche à la région proposent une baisse de la TVA transport de 10 à 5,5% et l'augmentation du versement transport payé par les entreprises avec une hausse à 3,5% dans les zones les plus favorisées économiquement. Ces deux recettes permettraient d’obtenir plus de 500 millions d’euros par an.

 

La région, au nom de ses habitants, doit négocier avec l’État afin que le projet de loi finances pour 2017 dégage ces ressources propres aux transports d’Ile-de-France. Un débat sincère loin des postures politiciennes de Manuel Valls et Valérie Pécresse qui se livrent à un jeu de dupes en se renvoyant la balle. Pendant ce temps, les franciliens, eux, payent l'addition.

 

Pierre Laurent, secrétaire national du PCF,

Il y a actuellement 0 réactions

Vous devez vous identifier ou créer un compte pour écrire des commentaires.