Accueil
 
 
 
 

Referendum en Hongrie : Viktor Orban sort affaibli d'un referendum « imperdable »

Les votants au référendum de dimanche en Hongrie ont, à 98,3 %, refusé d'accueillir des réfugiés dans le cadre d'une politique européenne d'accueil partagé. Mais ce referendum est invalidé par une participation au scrutin extrêmement basse (39,9%). Viktor Orban sort affaibli d'un referendum « imperdable ».

Tout était bouclé. La question donnait l'impression d'une revendication démocratique contre un diktat de l'Union Européenne. La campagne publique organisait le black-out de ses opposants et des sommes astronomiques ont été dépensées dans des outils de communication de masse propageant clichés et haine raciste dans tout le pays. Comment alors ne pas voir une défiance, si ce n'est une forme de résistance, dans l'abstention massive des Hongrois ?

Le PCF se félicite que Viktor Orban n'ait pas réuni de majorité populaire pour soutenir sa politique de haine et réaffirme son soutien aux courageuses forces démocratiques de Hongrie.

Le crédit apporté jusqu'ici par notre gouvernement et l'UE, à cet autocrate violant régulièrement les droits et libertés de son peuple, et néfaste pour l'ensemble du continent, doit être reconsidéré, et les concessions au groupe de Visegrad stoppées.

Seules des politiques européennes d'accueil des migrants, et de paix et développement humain, social et écologique au Moyen-Orient seront sont susceptibles d'apporter des réponses durables aux crises actuelles et de poser les bases d'un cadre de coopération et de sécurité collectives.

Il y a actuellement 0 réactions

Vous devez vous identifier ou créer un compte pour écrire des commentaires.