Accueil
 
 
 
 

Décès de Jean-Louis Mons « un élu militant, communiste de tous les combats émancipateurs » (Pierre Laurent)

C'est avec tristesse que je viens d’apprendre le décès de Jean-Louis Mons. Avant de prendre une retraite méritée dans le Gard, Jean-Louis Mons a été de longues années un élu et un dirigeant communiste de premier plan en Seine-Saint-Denis. Conseiller général communiste du canton de Noisy-le-Sec de 1973-2001, il a été président du conseil général en remplacement de son ami Georges Valbon, quand celui ci présidait les charbonnages de France. Président du conseil général, il initia le chantier de modernisation de l'administration départementale et lança en complicité avec Georges Valbon, le premier chantier de France d'après guerre de tramway urbain entre Bobigny et Saint Denis. Élu maire de Noisy-le-Sec en 1995, il initia un nouveau projet novateur que fut le tracé du tramway dans sa ville. Il s'agissait pour lui de faciliter les déplacements des banlieusards, et des noiséens ; d'ouvrir la ville, et déjà de lutter efficacement contre la pollution de l'air. Homme politique d’importance en Seine Saint Denis et dans le parti communiste en charge des

questions de logement. Il était également un homme de culture, un bâtisseur. C'est lui qui initia les grands projets de rénovations urbaines du quartier Boissière/ Renardière. Jean Louis Mons a été un élu militant, communiste de tous les combats émancipateurs.

J'adresse en mon nom, et celui des communistes toutes mes sincères condoléances à sa femme, Éliane, son fils Olivier et tous les membres de sa famille, ses proches, ami-e-s et camarades.

 

Pierre Laurent, secrétaire national du PC

Il y a actuellement 0 réactions

Vous devez vous identifier ou créer un compte pour écrire des commentaires.