Accueil
 
 
 
 

Nous perdons avec Alain Guérin un talent rare (Pierre Laurent)

Le décès d'Alain Guérin marque la disparition d'une plume majeure du journalisme et de l'écriture.

Remarqué par Louis Aragon, il s'inspira durant plusieurs décennies à « ce Soir », aux lettres françaises et à l'Humanité comme un enquêteur infatigable, doué de surcroît d'un talent politique et littéraire d'une grande sensibilité, qui lui valut le prix Paul Verlaine de l'Académie française. Son immense travail sur l'histoire de la Résistance a marqué l'éducation historique de toute une génération. Lire Alain Guerin, c'était toujours être assuré d'apprendre, de découvrir, d'un devenir plus curieux.

Son engagement au Parti communiste en a fait un homme d'action, cherchant toujours à être au cœur du débat d'idées.

Au nom du Parti communiste français, j'adresse à sa femme Monique mes condoléances attristées.

Nous perdons avec Alain Guérin un talent rare.

 

Pierre Laurent – secrétaire national PCF

 

Il y a actuellement 0 réactions

Vous devez vous identifier ou créer un compte pour écrire des commentaires.