Accueil
 
 
 
 

L’État doit intervenir pour empêcher le démantèlement du site Dassault-Argenteuil (PCF)

L’État doit intervenir pour empêcher le démantèlement du site Dassault-Argenteuil 

 

Jeudi 16 mars, plusieurs centaines de salariés de Dassault se sont rassemblés, pour dire NON au démantèlement du site industriel historique d’Argenteuil dont 300 emplois doivent être délocalisés à Mérignac, Seclin et Biarritz. Les militants et les élus communistes sont venus leur apporter leur soutien.

En dépit d’un fléchissement momentané de son activité civile, au demeurant largement compensée par son activité de défense, Dassault est en grand forme financière avec 500 millions d’euros de bénéfices annuels et 110 millions de dividendes versés aux actionnaires.

Ce démantèlement du site d’Argenteuil, irrationnel du point de l’organisation de la production industrielle, cache en fait une opération de spéculation immobilière sur plus de 120.000 m2 au détriment de l’avenir du savoir faire et du tissu industriel qui font la force de la filière aéronautique française.

Alors que la direction de Dassault devrait travailler à préparer l’avenir en diversifiant l’activité de l’entreprise au-delà des seuls Falcon et Rafale, en s’appuyant sur le formidable potentiel que représente le savoir faire des salariés du groupe, celle-ci ne pense que finance et profits à court terme.

Dassault a touché plus de 20 millions d’euros au titre du CICE et du CIR, c’est pourquoi, au nom de l’avenir industriel de l’Ile de France que le PCF appelle l’Etat, principal client de Dassault, à intervenir pour empêcher le démantèlement du site d’Argenteuil.

 

Parti communiste français

Il y a actuellement 0 réactions

Vous devez vous identifier ou créer un compte pour écrire des commentaires.