Accueil

Synthèse de la réunion de Comps – 30

 
 
 
 

Synthèse de la réunion de Comps – 30

le 23 May 2011

 

A COMPS, comme partout en France, les communistes débattent du programme partagé, de la candidature Front de Gauche à la présidentielle..... La réunion des communistes du canton d'Aramon s'est tenue ce 8 février en présence des 2 maires communistes du canton: Christian JALLAT et Michel PRONESTI, ce qui montre combien le travail des communistes est reconnu dans ce canton. Parmi les nombreux présents, quelques sympathisants invités avaient répondu favorablement à cette invitation. Lors de son introduction, Michel Tortey, le secrétaire de la section Gard-Rhodanien, a retracé l'histoire du PCF qui vient de  fêter son 90 ème anniversaire, histoire de travail inlassable à rassembler, histoire de luttes pour peser sur les orientations clairement anticapitalistes, hélas pas toujours entendues et soutenues, histoire de conquêtes sociales, qu’avec d’autres forces, notamment syndicales, ils ont obtenues. Mais ce regard sur le passé pour mieux comprendre, agir et réaliser les tâches auxquelles sont confrontés les communistes: programme partagé, processus de désignation du candidat Front de Gauche à la présidentielle, la bataille des cantonales sur deux cantons de la section. Bien sûr, cette invitation au débat n’a pas fait l’impasse sur l'élection de 4 de nos camarades à la municipalité de Pont St Esprit. A la suite de cette courte intervention, la discussion s'est engagée. Discussion à la fois vive et sans détour, marquant bien la préoccupation de ne pas compromettre la stratégie du Front de Gauche. Questionnement sur le mode de désignation du candidat communiste à la candidature Front de Gauche. Pourquoi les communistes ne seront pas consultés? Débat sur les primaires au PS, volonté de ne pas reproduire cette farce en interne au PCF. Plusieurs intervenants ont aussi demandé une explication nécessaire à partir de l'adresse aux communistes sur la procédure décidée lors du dernier CN pour la désignation de la candidature unitaire du Front de Gauche. Tous les participants sont tombés d'accord pour privilégier dans la campagne le contenu et le travail à fournir pour gagner l'adhésion des électeurs à ce contenu, la nécessité de son élaboration "en bas" et non par une élite qui fournirait un projet déjà ficelé. La candidature qu'elle soit communiste ou pas ne pose pas de problème à partir du moment où elle est unitaire, de manière visible, sans contestation. Plusieurs intervenants ont indiqué souhaiter avoir une personnalité qui soit médiatiquement "porteuse". En ce sens la candidature de JL Mélenchon parait correspondre à ce profil même si quelques camarades, sans la remettre en cause, soulignent la nécessité d'une campagne collective, et disent craindre un peu la "prise de grosse tête de sa part". Le débat a aussi permis de revenir sur le dernier congrès et les oppositions qui s'y sont exprimées, opposition au Front de Gauche, qui se retrouve dans le refus du choix d'une candidature unitaire du Front de gauche et quelques camarades ont émis la crainte de candidature individuelle de membres du PCF qui refuseraient le choix de la désignation par le CN du candidat PCF proposé à la candidature, et/ou le choix du candidat Front de gauche par la conférence nationale puis le vote des communistes. A la fin de la réunion, autour du verre de l'amitié et de la galette des rois, 2 adhésions ont été réalisées.

    A propos de cette contribution

    le 23 May 2011

       

      Extrait

       

      A COMPS, comme partout en France, les communistes débattent du programme partagé, de la candidature Front de Gauche à la présidentielle..... La réunion des communistes du canton d'Aramon s'est tenue ce 8 février en présence des 2 maires communistes du canton: Christian JALLAT et Michel PRONESTI, ce qui montre combien le travail des communistes est reconnu dans ce canton. Parmi les nombreux présents, quelques sympathisants invités avaient répondu favorablement à cette invitation. Lors de son introduction, Michel Tortey, le secrétaire de la section Gard-Rhodanien, a retracé l'histoire du PCF qui vient de  fêter son 90 ème anniversaire, histoire de travail inlassable à rassembler, histoire de luttes pour peser sur les orientations clairement anticapitalistes, hélas pas toujours entendues et soutenues, histoire de conquêtes sociales, qu’avec d’autres forces, notamment syndicales, ils ont obtenues. Mais ce regard sur le passé pour mieux comprendre, agir et réaliser les tâches auxquelles sont confrontés les communistes: programme partagé, processus de désignation du candidat Front de Gauche à la présidentielle, la bataille des cantonales sur deux cantons de la section. Bien sûr, cette invitation au débat n’a pas fait l’impasse sur l'élection de 4 de nos camarades à la municipalité de Pont St Esprit. A la suite de cette courte intervention, la discussion s'est engagée. Discussion à la fois vive et sans détour, marquant bien la préoccupation de ne pas compromettre la stratégie du Front de Gauche. Questionnement sur le mode de désignation du candidat communiste à la candidature Front de Gauche. Pourquoi les communistes ne seront pas consultés? Débat sur les primaires au PS, volonté de ne pas reproduire cette farce en interne au PCF. Plusieurs intervenants ont aussi demandé une explication nécessaire à partir de l'adresse aux communistes sur la procédure décidée lors du dernier CN pour la désignation de la candidature unitaire du Front de Gauche. Tous les participants sont tombés d'accord pour privilégier dans la campagne le contenu et le travail à fournir pour gagner l'adhésion des électeurs à ce contenu, la nécessité de son élaboration "en bas" et non par une élite qui fournirait un projet déjà ficelé. La candidature qu'elle soit communiste ou pas ne pose pas de problème à partir du moment où elle est unitaire, de manière visible, sans contestation. Plusieurs intervenants ont indiqué souhaiter avoir une personnalité qui soit médiatiquement "porteuse". En ce sens la candidature de JL Mélenchon parait correspondre à ce profil même si quelques camarades, sans la remettre en cause, soulignent la nécessité d'une campagne collective, et disent craindre un peu la "prise de grosse tête de sa part". Le débat a aussi permis de revenir sur le dernier congrès et les oppositions qui s'y sont exprimées, opposition au Front de Gauche, qui se retrouve dans le refus du choix d'une candidature unitaire du Front de gauche et quelques camarades ont émis la crainte de candidature individuelle de membres du PCF qui refuseraient le choix de la désignation par le CN du candidat PCF proposé à la candidature, et/ou le choix du candidat Front de gauche par la conférence nationale puis le vote des communistes. A la fin de la réunion, autour du verre de l'amitié et de la galette des rois, 2 adhésions ont été réalisées.

      Votre avis

      Il y a actuellement 0 réactions

      Vous devez vous identifier ou créer un compte pour écrire des commentaires.