Accueil
 
 
 
 

Législatives : Halte à l'ingérence de la Turquie

Par l’intermédiaire du « Parti Égalité Justice », officine officieuse de l’AKP en France, le président RT Erdogan entend peser sur les élections législatives françaises afin de créer des groupes de pression pour relayer sa politique dictatoriale qui écrase les libertés et les droits humains dans son propre pays.

Cette organisation compte en son sein des islamistes et des fascistes issus de la sinistre organisation des « Loups Gris ». Elle s’est illustrée récemment par des tentatives d’entrisme dans diverses institutions, le fichage d’opposants au référendum d’avril 2017 et par des appels à la haine d’imams inféodés au pouvoir d’Ankara.

A l’image d’autres pays européens, comme les Pays-Bas, le « Parti Égalité Justice » souhaite présenter 68 candidats dans des circonscriptions urbaines afin d’attiser le nationalisme et faire taire les démocrates turcs et kurdes.

Cette ingérence inadmissible est la conséquence de la politique conciliante de la France à l’égard de RT Erdogan.

Le Parti communiste français (PCF) appelle instamment le ministre de l’Intérieur à diligenter sans délai une enquête pour défaire cette manœuvre contre la démocratie et la République françaises.

L'immixtion du dictateur turc dans le scrutin législatif français doit être condamnée fermement par les autorités de notre pays.

 

Parti communiste français,

Paris, Le 3 mai 2017.

Il y a actuellement 0 réactions

Vous devez vous identifier ou créer un compte pour écrire des commentaires.