Accueil
 
 
 
 

Lutte exemplaire des femmes de chambre du Campanile Tour Eiffel

Une lutte exemplaire

 

Les personnels de l'hôtel Campanile Tour Eiffel, en majorité des femmes de chambre, viennent de décider, avec leur syndicat CGT, de se mettre en grève illimitée. Ce choix fait suite aux manœuvres de la direction pour diviser l'équipe des salarié-e-s, malgré un protocole d’accord signé en 2016 suite à une grève qui avait duré près d’1 mois. La direction doit arrêter de faire la sourde oreille aux revendications légitimes de ces femmes qui subissent des temps partiels imposés et des conditions de travail très pénibles pour de trop bas salaires. Elle doit respecter le code du travail, malmené par le quinquennat qui vient de s’achever et menacé par le nouveau président de la république.

Les militantes et militants communistes sont aux côtés de ces femmes de chambre, saluent leur engagement ainsi que leur courage.

Stop aux bas salaires et à l’embauche de personnes externes au détriment du reclassement ou de la promotion en interne.

 

Commission nationale Droits des femmes et féminisme du PCF

 

Il y a actuellement 0 réactions

Vous devez vous identifier ou créer un compte pour écrire des commentaires.