Publié le 22/11/2018 par PCF

Hayange/Florange : Le PCF mobilisé pour défendre et développer la filière sidérurgique

En 2012, le gouvernement français cédait à Mittal un mauvais accord prévoyant un transfert d’activité du site de Basse-Indre en Loire-Atlantique vers Florange en Moselle pour compenser la "mise sous cocon" de ses hauts fourneaux. Il arrive à échéance le 30 Novembre.

6 ans après le constat est là, la filière est affaiblie alors que la demande d’acier est en augmentation en France et en Europe. L’accord prévoyait alors "d’étudier la possibilité de redémarrer une activité au niveau haut fourneau sur le site de Florange, soit en cas de retournement du marché, soit en cas d’évolution technologique".

Toutes les conditions sont aujourd'hui réunies : les sous-capacités de productions actuelles condamnent la France et l’UE à importer de l’acier. Et les innovations permettent aujourd’hui des dispositifs de captage de CO2 et de recyclage de l’acier.

 

Le gouvernement, comptable d’avoir cédé à Mittal doit s’engager avec force dans la relance de la sidérurgie française et européenne.

 

L’agent de  l’acier doit aller à l’emploi et aux investissements stratégiques : Après avoir multiplié par 2,5 son bénéfice net en 2017, Le groupe vient d’annoncer un bénéfice de 2,7 milliards de dollars (2,38 milliards d'euros) au troisième trimestre, en hausse de 42% sur un an.

 

Avec leurs élu.e.s et parlementaires, les communistes seront de toutes les mobilisations pour défendre et développer la filière sidérurgique.

 

Ils appellent à participer massivement à la marche pour l’acier à Hayange/Florange le 23 novembre organisée par les sidérurgistes avec leurs syndicats.

Notre site utilise des cookies qui nous permettent d'améliorer votre navigation et de réaliser des statistiques de visites. En utilisant www.pcf.fr, vous acceptez l'utilisation de ces cookies. En savoir plus