Accueil

Le PCF 67 verse 1000€ à la caisse de grève des cheminots !

le 14 May 2018

Le PCF 67 verse 1000€ à la caisse de grève des cheminots !

COMMUNIQUE :
Le PCF 67 verse 1000€ à la caisse de grève des cheminots !

Depuis plus d’un mois, les cheminotes et les cheminots se mobilisent pour la défense du service public du rail à l’occasion d’un mouvement de grève inédit.

Déterminé.es et uni.es, les cheminot.es exigent une réforme progressiste de la SNCF et le retrait du projet gouvernemental visant à casser leur statut et à privatiser ce bien commun des Français.es.

Solidaires des grévistes, la Fédération du Bas-Rhin du Parti communiste français a décidé de verser 1000€ à la caisse de grève après 3 semaines de collecte citoyenne.

Cette contribution du PCF s'inscrit dans des actes de solidarité concrets et participe à la collecte nationale qui à déjà dépassé le million d'Euros.

Les cheminot.es sont devenu.es un symbole de la résistance face à la politique de casse sociale menée par le président des Riches.

Puisque les travailleurs et les travailleuses du rail défendent l'intérêt populaire, c'est tout naturellement que les communistes sont et seront à leur côté à tous les niveaux comme le témoignent l'action de nos élus à l'Assemblée Nationale

Amplifions durant ces prochains jours ce vaste mouvement de solidarité pour permettre une victoire des cheminot.es et ainsi faire dérailler cette politique libérale visant à privatiser des pans entiers du service public et à réduire les droits sociaux des citoyen.nes (étudiants, chômeurs, locataires, personnel de santé…).

Ensemble, soutenons massivement les cheminot.es jusqu’au retrait du projet !

 

Solidarité avec les 3 joueurs victimes de violences et d'agressions racistes à Mackenheim

le 13 May 2018

Solidarité avec les 3 joueurs victimes de violences et d'agressions racistes à Mackenheim

Solidarité avec les 3 joueurs victimes de violences et d'agressions racistes à Mackenheim

C’est avec stupeur que nous venons d’apprendre par Rue89 Strasbourg l’agression à caractère raciste perpétrée le 6 mai dernier par des joueurs et des supporters de l’AS Mackenheim à l’encontre de trois joueurs origine africaine de l’AS Benfeld lors d’un match de football.

La Fédération du Bas-Rhin condamne fermement les agresseurs et tient à exprimer sa solidarité aux trois victimes. Le football, comme tout sport, doit rester une fête populaire et non défouloir pour déverser sa haine raciste.

Au delà du travail judiciaire, nous appelons la Ligue d’Alsace de Football Association (LAFA) à se saisir de l’affaire pour que les auteurs des violences soient sanctionnés à la hauteur de la gravité des faits. Nous appelons également la LAFA à engager un travail de sensibilisation pour que ces incidents ne se reproduisent plus jamais. Les faiseurs de haine sont totalement décomplexés et encouragés par la banalisation de la parole raciste dans un contexte où le gouvernement stigmatise les réfugiés avec la loi Asile et immigration et où l’extrême-droite s’implante librement dans nos villes en ouvrant des bastions racistes en toute impunité. C’est inadmissible !

En Alsace comme dans le reste du pays, le Parti communiste français tient à réaffirmer sa détermination à éradiquer tous les racismes, toutes les formes de discriminations et la xénophobie qui empoisonnent la vie de nos concitoyen-ne-s et divisent la société française.

Hülliya TURAN Secrétaire départementaleStrasbourg, le 12 mai 2018

https://france3-regions.francetvinfo.fr/grand-est/foot-violences-injures...

Photo de France 3 Alsace

communiqué section Gautier Heumann suite aux élections municipales de Schiltigheim

le 17 April 2018

communiqué section Gautier Heumann suite aux élections municipales de Schiltigheim

Cher·e·s Schilickois·e·s, Cher·e·s ami·e·s,

La section Gautier Heumann du PCF tient à remercier tou·te·s les habitant·e·s qui se sont rendus aux urnes lors de ces élections municipales anticipées. 

Les citoyen·ne·s ont contribué, avec leur sensibilité, à l'expression démocratique dans notre belle ville de Schiltigheim.
Nous remercions chaleureusement tou·te·s les schilickois·e·s qui ont fait le choix de voter pour la liste "Pour Schilick, le renouveau citoyen". 
La campagne a été intense, l'heure est venue de rassembler les schilickois·e·s.

Ce choix, celui du rassemblement des forces progressistes, est porteur d'un espoir à gauche. 

Il est le reflet d'une véritable aspiration au changement de la part de nos concitoyens. 

Les schilickois·e·s se sont prononcé·e·s pour une gestion plus démocratique de la municipalité, associant les habitant·e·s aux décisions.
C'est le début d'une nouvelle aventure politique qui commence, et vous pouvez compter sur les communistes de Schiltigheim pour bâtir avec vous une ville verte, ouverte, populaire et solidaire, riche de sa diversité et de son inter-culturalité. 

Ensemble, imaginons un avenir meilleur pour tou·te·s les schilickois·e·s, dans tous les quartiers.

La section Gautier Heumann du Parti Communiste Français

Traite d’êtres humains pour la première fois reconnue dans le monde du travail

le 08 February 2018

Traite d’êtres humains pour la première fois reconnue dans le monde du travail

Traite d’êtres humains pour la première fois reconnue dans le monde du travail

le 08 February 2018

Traite d’êtres humains pour la première fois reconnue dans le monde du travail

La partie actualité est disponible sur le site http://2017.pcf.fr/

le 10 January 2018

La partie actualité est disponible sur le site http://2017.pcf.fr/

La partie actualité est désormais disponible de façon provisoire sur le site

http://2017.pcf.fr/actus_desintox

 

Supprimer les menus de substitution à Beaucaire est inacceptable

le 09 January 2018

Supprimer les menus de substitution à Beaucaire est inacceptable

 

Le maire Front national de Beaucaire multiplie les provocations. La dernière en date : il fait supprimer le repas de substitution au porc dans les cantines. C'est inacceptable.

De nombreux enfants sont concernés par cette mesure. Rappelons que l’hôpital public et l’armée proposent, comme la grande majorité de la restauration scolaire, une offre de repas diversifiés pour respecter les convictions personnelles et les habitudes alimentaires de chacun.e. C'est d’ailleurs ce que préconise l’observatoire national de la laïcité aux maires qui ont en charge la restauration scolaire primaire et maternelle.

Depuis des dizaines d'années c'est la règle dans les cantines sans que cela ne pose de difficultés. Pourquoi aujourd'hui y aurait-il un problème dans une commune à direction FN ?

 

La Laïcité promeut l’égalité et non les divisions et les discriminations. Permettre à chaque enfant de bien manger à la cantine est un engagement municipal que le maire de Beaucaire devrait se rappeler. Exclure, de fait, des enfants de confession religieuse musulmane ou juive est inacceptable. Le repas est un moment de partage, de rencontres y compris culturelles. Nous invitons les parents d'élèves de Beaucaire à visiter des services publics de restauration scolaire dans les municipalités à direction communiste, ils y découvriront des espaces de liberté, de qualité, d'égalité et de fraternité.

SNCF : Direction et gouvernement, le duo infernal, fossoyeur du rail public

le 08 January 2018

SNCF : Direction et gouvernement, le duo infernal, fossoyeur du rail public

La ministre des transports Elisabeth Born convoque aujourd'hui, le 8 janvier, le patron de la SNCF pour lui demander des comptes suite à la "succession d'incidents importants et médiatisés" survenus ces dernières semaines dans les gares parisiennes de Montparnasse, Bercy et Saint-Lazare.

 

Il est assez curieux de voir une ministre des transports s’étonner des récents dysfonctionnements de la SNCF tant les différentes politiques menées depuis plus de 20 ans en matière de service public ferroviaire, aussi bien marchandise que voyageur, sont désastreuses. Les derniers chiffres sont éloquents : 2014, suppression de 1432 postes – 2015, 1100 postes – 2016, 1400 postes – 2017, 1200 postes et pour 2018, SNCF Mobilité a déjà annoncé 2000 suppressions d’emplois.

Les suppressions massives d’emplois s’accompagnent d’un manque d’investissement abyssal avec pour conséquence directe un réseau ferré et des installations de sécurité qui ne cessent de se délabrer. L’accident de Brétigny en est le triste exemple.

La SNCF est aujourd’hui malade des choix imposés conjointement par direction et gouvernement. Un duo infernal, où le dogme de la rentabilité est érigé en alpha et oméga des politiques ferroviaires.

 

Nous sommes aujourd’hui en droit de demander des comptes, à la SNCF bien sur, mais aussi aux différents gouvernements. Ceux-ci, tout en votant l’ouverture à la concurrence, ont abandonné toute forme de gouvernance de l’entreprise publique, en laissant les mains-libres à une direction d’entreprise. Les ministres des transports passent, les accidents et incidents se multiplient mais les fossoyeurs du rail public, Guillaume Pépy en tête, demeurent.

D’autres solutions existent. Plutôt que de stigmatiser les cheminots et de pénaliser les usagers, il est temps de mettre fin au dogme libéral qui guide gouvernement et direction dans la gestion de la SNCF.

 

Le PCF demande à ce que l’État français reprenne en intégralité la dette du système ferroviaire, et investisse de façon massive dans la régénération du réseau, les trains de nuits, les TET.

 

Le PCF porte l’idée d’un grand service public ferroviaire du 21è siècle, au sein d’une entreprise unique et intégrée, qui permette à chacune et chacun de se déplacer quel que soit son lieu de résidence sur le territoire, tout en assurant des conditions de travail décentes pour les cheminot-es.

 

Le 3 février prochain dans le cadre des états généraux du progrès social que nous tiendrons à Paris, nous ferons des propositions pour créer ce grand service public ferroviaire du 21è siècle.

 

Violences sexuelles: agir sans faille pour la tolérance zéro (Pierre Laurent, Laurence Cohen, Hélène Bidard)

le 07 January 2018

Suite à la publication de l'article du Monde daté des 7 et 8 janvier sur plusieurs cas de violences sexuelles au sein des jeunesses communistes et du PCF, la direction du PCF tient tout d'abord à réaffirmer son soutien aux victimes et sa volonté de tout mettre en œuvre pour les accompagner dans leurs démarches auprès de la police, de la justice, des associations spécialisées...

 

La lutte contre les violences faites aux femmes est un combat qui est le nôtre, car il ne peut y avoir d'égalité entre les femmes et les hommes si on ne débarrasse pas la société de ce fléau. Il est donc inadmissible que de tels agissements existent dans nos organisations politiques. Face au harcèlement sexiste et sexuel, c'est tolérance zéro !  

 

Nous savons le chemin à parcourir, et nos organisations, qui visent l'émancipation humaine, se doivent de tout mettre en oeuvre pour faire respecter ce principe en leur sein.

 

C'est pourquoi nous avons décidé de continuer  à développer des outils et dispositifs qui permettent de prévenir, d'écouter, de protéger des violences les militant-e-s, de signaler les agresseurs et de les exclure de nos rangs quand les faits sont avérés.

Le 18 novembre dernier, nous avons distribué, une brochure : «  Violences sexistes et sexuelles, Tolérance Zéro »  à près de mille animatrices et animateurs de sections.

Chaque militant-e doit avoir connaissance de ses droits et doit savoir ce qui n'est pas acceptable comme comportement et ce qu'il en coûte aux yeux de la loi. Aussi, cette brochure sera distribuée à tout-e nouvel-le adhérent-e.

 

Dès ce mois de janvier 2018, nous allons mettre en place un dispositif innovant avec des référents et référentes formées spécifiquement et qui pourront agir auprès des directions lorsque des violences sexistes et sexuelles leur seront signalées.

Elles se feront aider de juristes et d'associations comme le 39.19, ou viol info service...Elles disposeront d'une adresse mail spécifique pouvant recueillir les signalements des victimes comme des communistes témoins.

 

Lors des formations internes, un module sera consacré à la lutte contre les violences faites aux femmes.

Nous nous réjouissons de la levée de l'omerta face à ce fléau dans la société comme dans toutes les organisations y compris les nôtres, car c'est un premier pas pour y mettre fin.

 

Pierre Laurent, secrétaire national du PCF

Hélène Bidard et Laurence Cohen, co-responsables nationales des Droits des femmes et du Féminisme

 

Paris, le 7 janvier 2018.

Apple contre Attac ou quand l’Al Capone du numérique poursuit ses victimes en Justice

le 05 January 2018

Apple contre Attac ou quand l’Al Capone du numérique poursuit ses victimes en Justice

Nous vivons des temps déraisonnables où le vice attaque la vertu.

 

Ainsi, Apple poursuit en justice Attac pour avoir osé dénoncer par des moyens démocratiques et non violents les pratiques d’évasions fiscales massives de la firme à la pomme. Il est vrai qu’Attac avait tapé là où cela fait mal en mettant en cause le principal outil marketing d’Apple : sa réputation d’être une firme cool.

 

Non Apple n’est pas cool, non Apple ne veut pas le bonheur de l’humanité, la seule chose qui inspire cette firme est la recherche du profit maximal à tout prix. Outre « l’optimisation fiscale », les actionnaires d’Apple ont construit leur fortune au prix de la santé et de la vie des salariés chinois de ses sous traitants, et du saccage de la planète avec comme stratégie centrale l’obsolescence programmée.

 

Il est temps de tourner la page d’une firme d’imposteurs dont les seuls talents ont été de déposer des brevets sur les idées des autres, de faire du marketing en usurpant des valeurs qui ne sont pas les siennes et du lobbying et de la corruption pour faire payer ses impôts par les autres.

Vive le logiciel libre et le matériel non propriétaire. L’avenir du numérique appartient aux Communs et non aux vieilles logiques prédatrices qui font de la cupide firme de Cupertino un reliquat du XXe siècle finissant.

 

Le PCF assure à ATTAC et ses militants de toute sa solidarité pour leur juste combat. Il demande au gouvernement de prendre enfin les mesures nécessaires au niveau national et européen afin qu’Apple paye les impôts qu’elle doit à notre pays.