Soutenez le PCF et ses luttes : Souscrivez !

Publié le 03/04/2019 par PCF

Ian Brossat dans les Hauts-de-France !

Dans le cadre de la campagne des européennes, Ian Brossat, tête de liste du PCF, a sillonné les départements du Nord et du Pas-de-Calais ce week-end. Sa visite a commencé vendredi à Calais, en compagnie de Marie-Hélène Bourlard (2e de la liste) et de Franck Saillot, salarié de la papeterie Arjo Wiggins, également candidat.

Ensemble, ils ont pu échanger avec des douaniers, des dockers et des infirmières sur la situation compliquée de la ville, entre la crise de l’accueil des réfugiés et le Brexit dont on ne connaît toujours pas les contours précis ni les répercussions sur les pays limitrophes.

L’échange sur ces sujets s’est prolongé avec les élus PCF de la ville et le président du port de Calais, Jean-Marc Puissesseau. Les candidats se sont ensuite rendus à Dunkerque à la rencontre des représentants syndicaux des douaniers du port, qui les ont alertés sur la dégradation des conditions de travail. Le manque d’effectifs pousse la préfecture à demander aux douaniers de limiter leurs contrôles, voire de fermer les yeux sur les trafics pour ne pas nuire à la fluidité de la circulation !

La journée s’est terminée dans la région lilloise. Pendant que Marie-Hélène Bourlard présentait les propositions du PCF sur l’emploi à un collectif de privés d’emploi en lutte dans un quartier populaire de Lille, Ian Brossat rencontrait à Loos les habitants de la tour Kennedy, qui luttent pour préserver leur immeuble d’habitat social menacé de destruction par la municipalité de droite. Avec Éric Bocquet, sénateur du Nord, et Maryline Lucas, maire de la petite ville de Guesnain, ils ont évoqué auprès des habitants les conséquences des politiques européennes sur la vie quotidienne, en matière de logement ou de transport.

Le lendemain matin, la tête de liste communiste est alléE rendre hommage aux fusillés du fort du Vert Galant où les nazis ont assassiné 92 résistants, principalement communistes, entre 1942 et 1943. Michelle Demessine, ancienne ministre et sénatrice honoraire du Nord, était présente.

Ian Brossat est ensuite allé dans le Douaisis pour parler devant plus de 120 personnes de la casse des services publics et de la mise en concurrence des travailleurs organisée par l’Union européenne. L’ancien député Marc Dolez était présent, ainsi que le député Alain Bruneel, venu en voisin, en plus de nombreux responsables syndicaux et associatifs.

La journée s’est terminée par le banquet fraternel des communistes d’Armentières où Ian Brossat et Marie-Hélène Bourlard ont retrouvé Fabien Roussel pour rencontrer plus de 400 convives motivés pour battre la campagne.

Victor Laby

Notre site utilise des cookies qui nous permettent d'améliorer votre navigation et de réaliser des statistiques de visites. En utilisant www.pcf.fr, vous acceptez l'utilisation de ces cookies. En savoir plus