publié le 30/10/2018

Notre fil conducteur : présentation de la commission

L’émancipation par le sport.

 

Les activités physiques et sportives (APS) sont essentielles dans la société parce qu’elles participent à la nécessaire formation de l’être humain. Leur pratique par toutes et tous est un droit essentiel que nous entendons élargir sans cesse et faire respecter. Notre conception des APS est celle qui libère : elles sont un lieu de création, d’expérience, de plaisir, de confrontation à l’autre et avec soi-même qui pousse au progrès. Élément essentiel de l’émancipation, les APS doivent être libérées de toute forme d’instrumentalisation et de domination. Nous devons les sortir des logiques du marché et mettre fin aux inégalités de pratique qui persistent. Qu’elles soient liées au coût de la pratique, au manque d’installations, au manque de temps libre ou aux discriminations, toutes les barrières d’accès aux APS doivent être levées.

 

Cela exige une intervention publique forte. La démocratisation des pratiques ne peut être garantie que par le développement d’un service public qui s’inscrit dans la proximité des citoyens sur l’ensemble du territoire. La démocratie doit être constitutive de la vie sportive et les lieux de décision doivent être constitués par la diversité des acteurs d’un territoire pour co-élaborer les projets sportifs locaux. L’égalité d’accès à toutes les APS passe d’abord par la gratuité et l’enseignement obligatoire de l’éducation physique et sportive de la maternelle à l’université.

La vie associative constitue un espace essentiel d’éducation populaire et de formation citoyenne.

Elle doit être soutenue et préservée de toutes les dérives et concurrences commerciales. Une politique de valorisation, de formation et de soutien aux bénévoles sera garante de sa pérennité. Enfin, le sport professionnel, ses manifestations et leur traitement médiatique doivent viser des objectifs humanistes de progrès pour toutes et tous.

L’ensemble des richesses créées par la haute performance, qu’elles soient culturelles, économiques ou technologiques, doit participer au développement du sport pour l’ensemble de la population. En inscrivant notre action pour le sport dans l’émancipation humaine, nous affirmons notre ambition de changer le sport pour transformer notre société.

 

 

Qu’est-ce que la commission Sport du PCF ?

La commission Sport est une instance d’élaboration de propositions sur les activités physiques et sportives dont s’est dotée le PCF.

Les premières propositions des communistes sur le sport remontent à 1934, sous l’impulsion d’Auguste Delaune et de Jean Guimier, à travers un document titré "Le sport, la santé et l’avenir de la jeunesse en France", suivi d’un projet de loi accordant 1 milliard de francs pour financer les réalisations nécessaires. Il sera poursuivi sous le Front Populaire par la création du premier brevet sportif populaire et de la formation des enseignants et cadres du mouvement sportif dans les CREPS.

C’est en 1948 que Jean Guimier, Robert Merand et Yvon Adam créent la première cellule du PCF au sein de l’École normale supérieure d’Éducation physique, puis en 1959, organisent la commission Sport auprès de la direction nationale qui n’a jamais cessé de travailler jusqu’à aujourd’hui.

 

Concrètement, que fait-on à la commission Sport ?

Nous travaillons sur toutes les problématiques des activités physiques et sportives et diffusons nos points de vue auprès de la population et du mouvement sportif. Des propositions concrètes sont développées sur le service public du sport et son financement, l’éducation physique et sportive, le sport scolaire, le bénévolat et la vie associative, les équipements sportifs, la féminisation et le développement de la pratique des femmes, la démocratie, l’emploi et la formation, l’environnement et la santé, les valeurs et la haute performance ...

Nous réalisons des dossiers, argumentaires, tracts, communiqués de presse, nous contribuons aux programmes électoraux, nous organisons des auditions, des débats et des formations.

 

Qui peut participer à ses travaux ?

Tout le monde, sans exception, que l’on soit adhérent ou pas au PCF. Il suffit d’être intéressé par la politique sportive et avoir envie de s’impliquer. Au sein de la commission se côtoient des professeurs d’EPS, dirigeants de clubs, syndicalistes, fonctionnaires, élus locaux, universitaires, étudiants...

Bien entendu, nous mettons en œuvre les orientations politiques définies lors des congrès et des conseils nationaux du PCF. Par exemple, lors du 36ème congrès en 2013, nous avons adopté l’orientation qui se résume dans la formule suivante : « Élément essentiel de notre projet d’émancipation humaine, le sport doit être libéré de la domination de l’argent pour être un droit pour toutes et tous. L’éducation physique et sportive à l’école, la vie associative et le bénévolat avec l’exigence désintéressée de partage et de démocratie, sont la garantie de ce droit ».

 

Comment est-elle organisée?

La commission Sport s’appuie sur un collectif d’animation d’une quinzaine de militants qui se réunissent une fois par mois à Paris et sur un réseau national de 150 militants dans toute la France. Des collectifs départementaux organisent des actions militantes sur le terrain. C’est par exemple le cas dans l’Oise où s’organise la Rando vélo Coco contre la finance. Dans le Rhône, les militants se sont mobilisés contre le grand stade de OL Land et militent contre l’augmentation des tarifs des piscines. En Isère, le collectif a apporté son soutien aux clubs équestres contre la hausse de la TVA et s’est mobilisé contre l’instauration d’un droit de passage sur des chemins de randonnées du massif du Vercors. Dans le Morbihan, c’est le soutien au sport féminin qui a mobilisé. En Île-de-France, plusieurs tournois de football Un stade pour Gaza ont été organisés.

Enfin, chaque année nous organisons des Assises nationales du sport visant à rassembler largement l’ensemble du réseau.

 

Où retrouver les travaux ?

Une information régulière est adressée par newsletter à tous les membres et au-delà à ceux qui souhaitent simplement être informés. Nous disposons d’un bulletin de secteur Pour le sport créé en 1984 et diffusé tous les trimestres, ainsi qu’un site internet sur lequel tous nos travaux sont archivés. Bien entendu, les documents réalisés depuis 1934 sont accessibles au sein des archives du PCF.

A chaque élection présidentielle et législative, nous avons mené plusieurs auditions de personnalités du mouvement sportif qui ont nourri notre réflexion, aboutissant à un programme pour une nouvelle ambition pour le sport français.

Nous contribuons également au dossier sur le Sport dans les divers revues du parti. En 2013, nous avons organisé des Assises citoyennes pour le sport qui ont donné lieu à un compte rendu sous forme de vidéo sur le site internet et à la rédaction d’un argumentaire en 6 repères et 11 fiches à destination des militants et des candidats aux élections municipales.

 

 

Notre site utilise des cookies qui nous permettent d'améliorer votre navigation et de réaliser des statistiques de visites. En utilisant www.pcf.fr, vous acceptez l'utilisation de ces cookies. En savoir plus