Soutenez le PCF et ses luttes : Souscrivez !

Publié le 03/07/2019 par PCF

Plage au peuple !

En clin-d’œil, tel pourrait être l’objectif des communistes pour l’été durant lequel trop de nos concitoyens ne partent pas en vacances pour des raisons financières.

En effet, ce sont toujours plus de la moitié des ouvriers et des personnes touchant moins de 1900 euros par mois qui sont privés de vacances, un taux de départ inférieur aux années 90 (source Observatoire des Inégalités), injustice sociale profonde dans un pays aussi riche que le nôtre.

Une situation qui donne tout son sens aux fameuses « journées à la mer, pour le droit aux vacances » organisées depuis des décennies, par les communistes, dans une série de communes, avec en particulier les emblématiques Journées des communistes du Nord à Malo-les-Bains et celle des communistes de l’Oise, qui fêteront respectivement leur 30e et 25e édition, avec des milliers de personnes, fin août. Des journées très attendues et dont on parle plusieurs mois à l’avance, dans les quartiers et villes où des départs ont lieu chaque année car elles sont des petits moments de bonheur gagnés sur les difficultés de la vie quotidienne !

Autres actions de « solidarité concrète », les ventes de fruits et légumes, à prix coûtant, en lien avec des producteurs, sur le modèle de la grande opération menée à Paris et sur l’Île-de-France, fin août également, mais démultipliées désormais dans des dizaines de localités sur le reste du territoire, et parfois à différents moments de l’année : là aussi, offrir la possibilité de pouvoir manger des produits de qualité, à un prix accessible pour des consommateurs même modestes, mais avec une juste rémunération pour le producteur, favoriser le contact et l’échange entre les uns et les autres, sont des actes politiques forts.

Les fédérations PCF concernées sont à la disposition des organisations du Parti qui souhaiteraient à leur tour prendre de telles initiatives, pour échanger sur les dispositions concrètes de préparation.

Ces actions solidaires auxquelles on pourrait ajouter toutes les initiatives de forme conviviales et festives prises l’été, concours de pétanque, barbecue, vide-grenier, fêtes ou autre Rando Vélo Coco, sont autant de moments de présence des communistes, et donc de possibilités de discussions, d’échanges dans la situation politique difficile, incertaine et dangereuse que connait notre pays.

C’est tout d’abord l’occasion de marquer que « nous sommes là », par-delà les échéances électorales. Alors que la défiance est grande vis-à-vis des partis et des discours politiques, ces actions font vivre concrètement que « nous ne sommes pas un parti comme les autres », que nous mettons nos actes en accord avec nos paroles, et que pour nous, la solidarité, « l’humain d’abord » ne sont pas que des mots.

Dans une société où tout est fait pour diviser, où tant de personnes ont le sentiment d’être abandonnées, méprisées (le mouvement des Gilets jaunes a fait entendre largement cela), tout ce qui construit des moments collectifs, solidaires, de partage, d’échanges, en associant femmes et hommes, par-delà leur diversité de situations, d’origines, de culture est, en soi, un acte concret de résistance et d’espoir dans une autre société et d’autres choix possibles.

Chacune de ces initiatives, si elle est préparée avec cet objectif, est une occasion de discussion avec des personnes que l’on ne voit pas dans d’autres réunions, débats ou points de rencontres : nous pouvons y gagner des signatures pour le référendum contre la privatisation d’ADP, auprès de personnes qui n’en auront jamais entendu parler ; nous pouvons y parler préparation des élections municipales à partir des préoccupations de femmes et d’hommes habitant les quartiers populaires, d’ouvriers, de jeunes précaires, de retraités modestes et gagner des inscriptions sur les listes électorales et peut-être des candidat.e.s.

Nous pouvons, dans tous les cas, y collecter des coordonnées, des contacts, des adhésions qui nous permettent de redévelopper notre présence, notre organisation dans des quartiers et des villes populaires.

Alors, partout, soyons à l’initiative pour un été solidaire !

Thierry Aury, responsable national aux initiatives de solidarité

Notre site utilise des cookies qui nous permettent d'améliorer votre navigation et de réaliser des statistiques de visites. En utilisant www.pcf.fr, vous acceptez l'utilisation de ces cookies. En savoir plus