Soutenez le PCF et ses luttes : Souscrivez !

Publié le 09/05/2019 par PCF

Portrait de candidat: Michel Jallamion

Secrétaire général adjoint de République et socialisme, responsable associatif pour les services publics, conseiller régional Île-de-France du groupe PCF-R&S-FdG 

C‘est parce que je milite quotidiennement pour la défense, le développement et la démocratisation des services publics que je suis candidat sur la liste du PCF conduite par Ian Brossat et soutenue par République et socialisme.

Mon combat trouve tout son sens dans cette élection : l‘abandon, la libéralisation, la privatisation et le démantèlement des services publics sont dus aux traités européens, aux directives européennes et aux politiques menées par les gouvernements français successifs.

Mon combat trouve tout son sens dans cette liste : cœur battant de la gauche, elle porte haut et fort les couleurs de la France, de la justice sociale et fiscale. Elle réunit des femmes et des hommes syndicalistes du privé ou du public, associatifs, écrivains, artistes, sportifs… qui, toutes et tous, sont des combattantes et des combattants au quotidien.

De plus notre pays connaît une révolte populaire inédite : l‘implication des classes laborieuses dans les “gilets jaunes“ et la multiplication des mobilisations citoyennes autour des gares, écoles, postes, maternités et hôpitaux... Au cœur de cette révolte, il y a le service public, la justice sociale et fiscale. Cela rejoint nos combats, les mobilisations syndicales, le travail des associations et des coordinations. Car les services publics et la fonction publique sont notre patrimoine commun et donc l‘affaire de tous. Ils permettent l‘accès et donc l‘égalité des droits. Ce sont eux - avec la Sécurité sociale, les Droits de l‘homme et du citoyen, notre modèle social - notre véritable identité nationale.

C‘est pour cette raison que le gouvernement n‘a pas réussi et ne réussira pas à opposer ces mouvements entre eux. Les Français ne sont pas des perdreaux de l‘année : Macron peut jurer qu‘il ne fermera ni hôpital ni école, tout le monde comprend bien que les maternités, les urgences, les plateaux de chirurgie, les classes et les restructurations ne sont pas concernés par sa promesse !

Si trop peu sont motivés par ces élections, le mécontentement est réel et nous disposons d‘une force déterminante : les militants et sympathisants communistes ! Partout ils sont en prise directe avec le réel, les luttes, au contact des citoyennes et des citoyens. Dans les dernières semaines qu‘il nous reste, nous redoublerons nos efforts pour démontrer l‘intérêt pour les luttes concrètes, ici, de faire entrer, là-bas, au Parlement européen, des députés de notre liste : s‘il faut remettre à plat l‘ensemble des traités européens et les statuts de la BCE, cela n‘exonère personne d‘envoyer des députés pour enrayer la machine de la concurrence libre et non faussée, lutter pour les services publics et contre le dumping social et fiscal !

Alors, oui, Ian Brossat suscite l‘enthousiasme et fait souffler un vent de renouveau sur la gauche. À nous de réussir à mobiliser notre électorat et le salariat pour aujourd’hui avoir des députés de combat au Parlement européen et demain travailler ensemble à la refondation de la gauche pour la République sociale.

 

Michel Jallamion

Notre site utilise des cookies qui nous permettent d'améliorer votre navigation et de réaliser des statistiques de visites. En utilisant www.pcf.fr, vous acceptez l'utilisation de ces cookies. En savoir plus