Accueil

20150415-LeP-Oise-Conseil départemental : une opposition à trois têtes

le 15 avril 2015

20150415-LeP-Oise-Conseil départemental : une opposition à trois têtes

20150415-OH-Montataire-25e anniversaire du jumelage avec le camp de Dheisheh

le 15 avril 2015

20150415-OH-Montataire-25e anniversaire du jumelage avec le camp de Dheisheh

20150415-OH-Saint-Just-en-Chaussée-Une piscine naturelle à l'étude [Alain Deflers]

le 15 avril 2015

20150415-OH-Saint-Just-en-Chaussée-Une piscine naturelle à l'étude [Alain Deflers]

20150415-OH-Creil-La maison Gallé-Juillet retrouve sa serre du XIXe siècle

le 15 avril 2015

20150415-OH-Creil-La maison Gallé-Juillet retrouve sa serre du XIXe siècle

25e anniversaire du jumelage avec Dheisheh, camp de réfugiés palestiniens - Montataire, 11 & 12 avril 2015

le 14 avril 2015

25e anniversaire du jumelage avec Dheisheh, camp de réfugiés palestiniens - Montataire, 11 & 12 avril 2015

[Cet article et les photos sont issus de la page Facebook de la Ville de Montataire]

 

En 1989, Montataire fut la première commune de France

à se jumeler avec un camp de réfugiés palestiniens.

 

25 ans plus tard, les samedi 11 et dimanche 12 avril 2015, toute une série d'hommages, de rassemblements et de festivités étaient organisés pour célébrer l'anniversaire de cette incroyable aventure née sous l'impulsion des regrettés Fernand Tuil et Ahmed Muhaisen.

 
 
Photos
 
  • samedi 11 avril
  • 9 heures, sur la Coulée verte, discours d'ouverture du 25e anniversaire du jumelage par Jean-Pierre Bosino, maire de Montataire et sénateur de l'Oise, suivi de lecture de poèmes par l'association Femmes Solidaires devant le rosier planté en symbole de leur amitié pour les femmes palestiniennes.
  • 10 heures, inauguration de l'esplanade Fernand Tuil, militant communiste, humaniste, co-fondateur de l'association pour les jumelages de camps palestiniens avec des villes françaises face à l'espace Huberte d'Hoker au cœur du quartier des Martinets en présence de ses trois enfants : Jérémy, Johan et Romane.
  • 10 h 30, discours d'Hael Al Fahoum, ambassadeur de la Palestine en France devant l'esplanade Fernand Tuil en souvenir de cet « ami et frère de tous les Palestiniens » qui a lutté « pour la paix et pour tous les peuples opprimés dans le monde ».
  • inauguration de la rue de Dheisheh en remplacement d'une partie de la rue Lénine entre la rue de Finsterwalde et les Forges.
  • 11 heures, inauguration d'une plaque face à la mairie devant l'olivier comprenant l'inscription : « 1er jumelage avec un camp palestinien - Fernand Tuil et Ahmed Muhaisen ».
  • 11 h 30, inauguration d'un nouveau portrait de Marwan Barghouti, député palestinien emprisonné par Israël.
  • 11h30, discours d'Issa Quaraqe, ministre des prisonniers palestiniens devant le portrait de Marwan Barghouti.
  • 15 heures, au Palace, exposition de photos retraçant les 25 ans de l'histoire du jumelage Montataire-Dheisheh de 1989 à nos jours.
  • 15 h 30, au Palace, après la projection d'une vidéo d'hommage à Fernand Tuil, intervention de son fils Johan Tuil
  • 16 heures, au Palace, discours de Michel Rigenbach président du comité de jumelage franco-allemand Montataire-Finsterwalde qui offre un tableau à la délégation palestiennienne en signe d'amitié.
  • 16 h 30, au Palace, intervention du député palestinien Mohammed Allahham.
  • 18 heures, au Palace, spectacle de danses par la troupe Palestine et de chants traditionnels par le groupe Al Quds.
 
  • dimanche 12 avril
  • à la mairie, rencontre entre la délégation palestinienne, Joel Capet, le président du comité de jumelage Montataire-Dhesheih, et Jean-Pierre Bosino, maire de Montataire et sénateur de l'Oise.
  • sur la place du marché, les bénévoles du comité de jumelage Montataire-Dheisheh font découvrir aux habitants les specialités culinaires palestiniennes et proposent à la vente des produits artisanaux.

 

 

20150410-CP-Longueil-Annel-Budget 2015 : rigueur et renoncements

le 13 avril 2015

20150410-CP-Longueil-Annel-Budget 2015 : rigueur et renoncements

Tract « Où le maire mène-t-il les Nogentais ? » - Cellule PCF de Nogent-sur-Oise, 10 avril 2015

le 09 avril 2015

Tract « Où le maire mène-t-il les Nogentais ? » - Cellule PCF de Nogent-sur-Oise, 10 avril 2015

 

Information aux Nogentaises et Nogentais

Les élus communistes éjectés de la majorité municipale

Ce jeudi 9 avril, à l’occasion du Conseil municipal, le maire M. Dardenne a fait démettre de ses fonctions de Maire-adjoint l’élu communiste Claude Courtin. Cette éjection est une mesure de rétorsion faisant suite à la candidature aux élections départementales de mars dernier de sa camarade vice-présidente de l’Agglo creilloise Nellie Rochex (en binôme avec Alain Boucher, pour le rassemblement départemental EELV-Front de gauche), candidature qui dérangeait le maire.

Depuis quand, dans cette République, une citoyenne ou un citoyen n’aurait pas le droit de se présenter à une élection démocratique parce qu’il fait partie d’une majorité municipale ?

 

Le contrat municipal déchiré

En 2014, des composantes politiques (PS, PCF, PRG...) et citoyennes (Concertation...) se sont regroupées pour présenter aux habitants de notre ville, à l’occasion des élections municipales, un programme élaboré en commun, sur la base duquel une majorité municipale a été élue dès le 1er tour. Moins d’un an après ces élections, le maire déchire le contrat municipal en virant les communistes et en reconfigurant sa majorité, flouant les Nogentais de sensibilité communiste et tous ceux attachés à la diversité composant cette majorité.

 

Où le maire mène-t-il les Nogentais ?

Nous nous interrogeons sur cette décision d’éjecter une composante loyale, sérieuse, de gauche, mue par le progrès humain. D’autant plus quand, ce même 9 avril, M. Benkherouf, élu d’opposition, retrouve une fonction de Maire-adjoint, après le déplorable spectacle de la mandature précédente !

 

Qui a dit ?

M. Benkherouf « ne se sentira jamais à l’aise que ce soit dans un groupe majoritaire ou minoritaire, car il n’arrive pas à adhérer à un projet collectif ».

M. Dardenne, à l’occasion du retrait du titre de Maire-adjoint de M. Benkherouf (extrait du procès-verbal du Conseil municipal du 17 octobre 2011)

 

 

Les communistes à vos côtés

 

À la municipalité de Nogent-sur-Oise, nos camarades Nellie Rochex et Claude Courtin ont été élus sur la base d’un programme municipal 2014-2020 et, comme leurs prédecesseurs, ils respecteront leurs engagements, quels que soient les aléas de la vie municipale : ils continueront à honorer le programme auquel ils ont participé, par respect pour les électeurs nogentais dont ils ont reçu mandat, au même titre que les autres conseillers municipaux.

À l’Agglomération creilloise, Nellie Rochex poursuivra son action en faveur des Nogentais et des habitants de la CAC, par exemple en travaillant sur une politique sociale de l’eau.

Dans la situation actuelle où le Front national est placé au centre du jeu politique, où l’abstention aux élections est importante (57,98 % à Nogent-sur-Oise au 1er tour des élections départementales le 22 mars), où la politique gouvernementale paupérise et précarise une partie importante de la population française et donc nogentaise, où les politiques d’austérité mettent en péril les droits fondamentaux que sont par exemple l’accès à l’éducation et aux soins, nous vous redisons que c’est avec vous, avec votre implication, que l’espoir à gauche peut revenir, avec une gauche qui ne renonce pas à des choix progressistes.

 

20150404-CP-Breuil-le-Sec-D2015-Pourquoi le vote FN progresse

le 06 avril 2015

20150404-CP-Breuil-le-Sec-D2015-Pourquoi le vote FN progresse

20150401-OH-Montataire-D2015-La gauche relève la tête

le 01 avril 2015

20150401-OH-Montataire-D2015-La gauche relève la tête

20150401-OH-Thourotte-D2015-Hélène Balitout et Sébastien Nancel (PCF), la victoire au bout du suspens

le 01 avril 2015

20150401-OH-Thourotte-D2015-Hélène Balitout et Sébastien Nancel (PCF), la victoire au bout du suspens