Accueil

La partie actualité est disponible sur le site http://2017.pcf.fr/

le 10 January 2018

La partie actualité est disponible sur le site http://2017.pcf.fr/

La partie actualité est désormais disponible de façon provisoire sur le site

http://2017.pcf.fr/actus_desintox

 

Erdogan à Paris : Une provocation et un outrage (PCF)

le 02 January 2018

Erdogan à Paris : Une provocation et un outrage (PCF)

L'annonce de la visite du président turc Erdogan à Paris, le 5 janvier 2018, tonne comme une provocation. Elle se déroulera la veille d'une manifestation commémorant l'assassinat de trois militantes kurdes il y a cinq ans. La justice française avait pourtant mis en évidence l'implication des services secrets turcs dans ce crime.

La rencontre entre Emmanuel Macron et Recep Tayyip Erdogan constitue un nouvel outrage à l'égard des familles des victimes et des Kurdes qui subissent une impitoyable guerre meurtrière. Les parlementaires et les maires du HDP ont vu leur immunité levée, ont été destitués et croupissent désormais en prison après avoir été condamnés dans des procès iniques.

La Turquie d’Erdogan est dans une situation de chaos, dans une fuite répressive permanente.

L'opposition est réduite au silence tandis que des purges gigantesques peuplent les prisons. La politique est devenue un champ de vengeance dans lequel des milices islamo-fascistes jouissent de l'impunité pour tuer et lyncher ceux qui protestent encore.

Comment dans ces circonstances affirmer que la Turquie demeure "un partenaire essentiel" ? Le devoir de la France est d'être aux côtés des défenseurs des droits humains en Turquie.

Le PCF condamne la visite du dictateur R.T. Erdogan et exprime sa solidarité totale avec tous les démocrates de Turquie. Il appelle à faire de la manifestation du 6 janvier 2018 à Paris un succès pour que Vérité et Justice soient rendues à Leïla, Sakine et Rojbin.

«La grande illusion» de Jean Renoir, au «32! Ciné» le samedi 20 janvier 2018 à 18H00, 32 Rue Saint Yves 75014 Paris, Métro Alésia

le 28 December 2017

«La grande illusion» de Jean Renoir, au «32! Ciné» le samedi 20 janvier 2018 à 18H00, 32 Rue Saint Yves 75014 Paris, Métro Alésia

Le 32! Ciné du samedi 20 janvier 2018 à 18h00

«La grande illusion»
Un film de Jean Renoir

avec Jean Gabin, Pierre Fresnay, Érich von Stroheim
 

Pour une meilleure organisation, inscription souhaitée à l’adresse mail le32cine@gmail.com

Cotisation: séance libre (5 € proposé, adhésion au 32! Ciné proposée)

Séances suivantes: «Tempête» de Collardey 10 février, «Fête du Court métrage» 17 mars

Le 32! Ciné est un ciné-club, affilié à Inter Film, voulant partager avec tous l’amour du cinéma, sans barrière financière (cotisation libre à chaque séance, et adhésion annuelle proposée à partir de 5€).
http://le32cine.strikingly.com/
Contact: le32cine@gmail.com
32 rue Saint-Yves 75014 Paris
Métro Alésia ou bus 62 arrêt Alésia-Tombe Issoire, ou bus La Traverse à Alésia côté Crédit agricole descendre à arrêt Le Douanier Rousseau 3’ plus tard

Catalogne : pour un dialogue renouvelé et une consultation populaire

le 22 December 2017

Catalogne : pour un dialogue renouvelé et une consultation populaire

 

Les résultats des élections d'hier témoignent d'une société Catalane très mobilisée (participation de 82%) et coupée en deux pôles presque équivalents sur la question de l'indépendance. Si Ciudadanos arrive en tête (37 sièges sur 135), les diverses forces indépendantistes gagnent la majorité à l'assemblée de la Generalitat : PdCat 34 sièges, ERC 32 sièges et CUP 4 sièges. Après les violences, les arrestations et les graves atteintes à la démocratie de la part du gouvernement de Mariano Rajoy, le PP s'effondre et c'est tant mieux. Dans un contexte d'extrême polarisation du vote, nos amis de Catalunya en Comu (8 sièges) n'ont pas pu faire prévaloir leurs idées de transformation sociale et leur proposition fédéraliste.

Et maintenant ? Dans cette configuration complexe, le dialogue doit reprendre de manière pacifique et démocratique. La libération des prisonniers politiques et la normalisation des relations entre la Generalitat et l’État espagnol en sont les conditions immédiates. Enfin, le niveau de mobilisation électorale et le débat engagé - dans la société catalane comme dans toute l'Espagne – doivent conduire à une consultation officielle des Catalans et à une concertation de l'ensemble des peuples d'Espagne dans la perspective de plus en plus nécessaire d'un dépassement de l'actuel régime, sur la base d'un projet social et écologique et d'une nouvelle constitution.

 

Palestine: Pour un large mouvement de solidarité populaire internationale, à signer et faire signer d'urgence la pétition 2 Peuples 2 Etats

le 20 December 2017

Palestine: Pour un large mouvement de solidarité populaire internationale, à signer et faire signer d'urgence la pétition 2 Peuples 2 Etats

L'annonce du président américain Donald Trump, le 6 décembre dernier, de reconnaitre unilatéralement Jérusalem comme capitale d'Israël a pour objectif de mettre un point final à tout espoir d'une paix juste et durable entre Israéliens et Palestiniens, fondée sur l'application des résolutions de l'ONU d'une solution à deux États et un processus de négociations sous égide multilatérale.

 

Ce 18 décembre les États-Unis ont opposé leur veto au Conseil de sécurité à une résolution condamnant leur reconnaissance unilatérale du 6 décembre mais c'est à la pression d'un très large mouvement de solidarité populaire internationale pour une solution politique pacifique respectueuse des droits humains et du droit international qu'ils seront contraints de reculer.



Pour cela, nous t'invitons à signer et faire signer autour de toi la pétition électronique : www.2peuples2etats.fr adressée dans un premier temps à Emmanuel Macron pour que notre pays donne ce signal en reconnaissant sans plus attendre l’État de Palestine dans les frontières de 1967 et avec Jérusalem-Est pour capitale

Journée internationale des migrants : Pour des politiques d'accueil, d'hospitalité et de fraternité

le 18 December 2017

Journée internationale des migrants : Pour des politiques d'accueil, d'hospitalité et de fraternité

Aujourd'hui, lundi 18 décembre, journée internationale des migrants sous l'égide de l'ONU, est l'occasion de manifester notre solidarité avec ces hommes et ces femmes et d'appeler à des politiques d'accueil, d'hospitalité et de fraternité.

 

Le président de la République et son gouvernement veulent passer aujourd'hui à une nouvelle étape en se livrant à une véritable chasse à l'homme en triant les migrants au sein même des centres d'hébergement qui sont censés les accueillir et les protéger.

Sont concernés les réfugiés, ceux en attente de leur demande d'asile ou déboutés, ou enfin relevant des accords de Dublin.

Cette circulaire du 12 décembre -la circulaire de la honte- provoque colère et condamnation de la part des associations, de toutes celles et ceux attaché-es à la défense des droits humains.

Le Parti communiste français exige son abrogation immédiate. L'accueil inconditionnel de toute personne en situation de détresse doit être respecté.

Cette circulaire annonce une série de projets de loi en janvier renforçant une politique de dissuasion migratoire, d'expulsion massive et d'externalisation.

Cette politique du chiffre est vouée à l'échec : son inhumanité, son coût, son inefficacité rendent nécessaire plus que jamais le besoin d'une autre politique migratoire.

Celle du respect et de l'accueil, celle de l'investissement pour qu'aucun migrant et migrante ne dorme dans la rue, que soit entamé un processus de régularisation et favoriser leur intégration au sein de la société française.

 

Le PCF tient à saluer les associations, les citoyens qui sont engagés dans des actes de solidarité concrète et pérenne à l'égard de ces hommes et ces femmes qui ont droit à notre hospitalité. Il exige l'arrêt des poursuites à l'égard des militants injustement poursuivis.

Le PCF, ses élus, ses militants sont à leurs côtés et travaillent ensemble à trouver des solutions durables, à instaurer de nouveaux critères pour élargir l'accueil et la protection des migrants.

 

A l'heure de la mondialisation, les migrations sont une réalité incontournable. Un Pacte mondial pour les migrations devra être adopté en 2018 lors de l'Assemblée générale de l'ONU pour protéger encore mieux et plus les droits des migrants et des réfugiés. Devront à cette occasion être réaffirmés la Déclaration Universelle des Droits de l'Homme, la Convention de Genève et des traités internationaux et européens. Ils devront s'élargir à des nouvelles dispositions en faveur de l'accueil des migrants environnementaux et fuyant la pauvreté.

Israël/Palestine : Macron doit prendre une initiative de médiation pour la solution à deux Etats

le 12 December 2017

Israël/Palestine : Macron doit prendre une initiative de médiation pour la solution à deux Etats

 

Les déclarations de Donald Trump du 6 décembre, considérant de manière unilatérale Jérusalem comme capitale d'Israël, violent le droit international et éloignent la perspective d'une paix juste et durable entre Israéliens et Palestiniens en niant les résolutions adoptées par l'ONU pour y parvenir.

 

Rien ne serait pire que de prendre acte de la décision américaine sans réagir : la reconnaissance, aux côtés d'Israël, de l'Etat palestinien dans les frontières de 1967 et avec Jérusalem-Est pour capitale doit devenir une priorité des gouvernements attachés à la paix, au respect du droit et à une solution politique juste.

 

La décision étasunienne a été dénoncée et condamnée lors de la réunion du Conseil de sécurité de l'ONU du 8 décembre et, le 9 décembre, par les membres de la Ligue arabe réunis au Caire. L'Union européenne comme le Vatican a réaffirmé son soutien aux résolutions de l'ONU et à la solution à deux Etats conforme à ces résolutions.

En ce 10 décembre, journée internationale des droits humains, le président français a manqué de prendre l'initiative politique qui était et demeure vivement attendue de la France à travers le monde pour relancer un véritable processus politique de paix au moyen d'une médiation internationale multilatérale.

 

Le président français qui recevait dimanche le premier ministre israélien a « désapprouvé » Donald Trump et qualifié de « regrettable » le pas franchi par l'administration américaine, et redit l'attachement de la France au droit international, aux résolutions de l'ONU et à la solution à deux Etats.

Emmanuel Macron a évoqué un « gel de la colonisation » mais a préféré renvoyer les protagonistes à un hypothétique tête-à-tête en appelant Benjamin Netanyahu à « des gestes courageux envers les Palestiniens » pour « sortir de l'impasse actuelle ».

La colonisation et l'occupation israéliennes redoublent de violences à l'égard du peuple palestinien, les habitants de Gaza, prisonniers d'un blocus illégal, sont bombardés quasi quotidiennement par l'armée israélienne : la paix, une paix juste, une paix durable, n'attend plus.

 

Le président Emmanuel Macron aurait pu s'appuyer sur le vote du Parlement français en faveur de la reconnaissance de l’État palestinien, et conformément aux préoccupations exprimées par le ministère des Affaires étrangères obtenir la libération de notre compatriote, le jeune avocat Salah Hamouri.

 

Le PCF appelle au rassemblement le plus large des forces démocratiques et à la solidarité internationale pour le plein respect des droits du peuple palestinien, pour une paix juste et durable entre Israéliens et Palestiniens et prend l'initiative d'une large campagne de pétition électronique adressée au président Macron pour la reconnaissance officielle de l’État de Palestine.

 

Turquie : Liberté pour Demirtas et Yüksekdag

le 08 December 2017

Turquie : Liberté pour Demirtas et Yüksekdag

Le procès des deux co-présidents du Parti démocratique des peuples (HDP), Selahattin Demirtas et Figen Yüksekdag, se tient ces 6 et 7 décembre 2017 à Ankara.

Arrêtés le 4 novembre 2016, les parlementaires avaient été déchus de leur immunité quelques semaines auparavant. Ils risquent respectivement 142 et 83 années de prison.

Pour avoir dénoncé les crimes de l'Etat turc dans les villes du Kurdistan soumises à des bombardements et au couvre-feu, la justice leur reproche d'appartenir ou d'appuyer une "organisation terroriste". Le président turc R.T. Erdogan entend aussi faire payer au HDP le camouflet que cette formation lui infligea lors des législatives de juin 2015, entravant la présidentialisation du régime et l'instauration de la dictature. Depuis, l'AKP au pouvoir a entrepris de briser toute forme d'opposition démocratique.

Les emprisonnements de journalistes, d'intellectuel-les, de syndicalistes, de responsables d'organisations des droits humains ou d'élu-es du HDP se sont amplifiés alors que les procès iniques sont devenus quotidiens.

En Turquie, toute expression du dissensus politique est désormais impossible et la politique est devenue un champ de vengeance généralisé. Comme depuis de longues années, le Parti communiste français (PCF) sera à leurs côtés.

Une délégation conduite par Jean-Paul Lecoq, député et membre de la Commission des Affaires étrangères, est présente à Ankara pour exprimer la solidarité du PCF et de son secrétaire national Pierre Laurent qui parraine Selahattin Demirtas. J.P. Lecoq rejoindra sur place Sylvie Jan, présidente d’une association de solidarité avec le peuple kurde.

Le PCF appelle la France et l'UE à dénoncer ces atteintes aux droits humains et à exiger la libération des prisonniers politiques en Turquie.

Le PCF appelle à la mobilisation pour amplifier la solidarité avec les membres du HDP qui oeuvrent pour la paix, la liberté et la justice.

Trump sur Jerusalem : UNE IRRESPONSABILITÉ CRIMINELLE

le 06 December 2017

Trump sur Jerusalem : UNE IRRESPONSABILITÉ CRIMINELLE

 

En reconnaissant officiellement et unilatéralement Jérusalem comme la capitale d'Israël et en décidant le transfert immédiat de l'ambassade des États-Unis à Jérusalem , Donald Trump vient de placer son pays au ban de la communauté internationale . Son mépris des résolutions de l'ONU pour une solution politique à deux États, engage ce conflit colonial dans une phase qui l'éloigne encore plus d'une résolution pacifique juste et durable

L'action étasunienne trouve de nettes oppositions parmi ses propres alliés dans la région et malgré les « préoccupations » exprimées de Paris à Pékin, en passant par le Vatican, Donald Trump est donc demeuré sourd à tout avertissement sur les conséquences régionales et mondiales de ce revirement de la diplomatie américaine. Il s'agit bien de l'ultime confirmation de la disqualification absolue des Etats-Unis en matière de toute diplomatie de paix au Proche-Orient.

Cette politique fondée sur une alliance stratégique exclusive avec Benjamin Netanyahu et son gouvernement démontre une volonté mortifère de redéfinir le Moyen Orient et met le feu aux poudres en humiliant les Palestiniens privés de leurs terres et de leur État depuis un siècle, et et au-delà , les peuples du Proche et Moyen-Orient. Elle doit être fermement et unanimement condamnée par les membres des Nations unies. La France qui a trop longtemps remis sine die la reconnaissance de l’État de Palestine porte sa part de responsabilité dans cette situation, comme tout les gouvernements qui laissent agir Israël en tout impunité .

Turquie : Stop aux discriminations contre la communauté LGBT

le 05 December 2017

Turquie : Stop aux discriminations contre la communauté LGBT

 

Le gouverneur d’Ankara a décidé d’interdire, jusqu’à nouvel ordre, toute initiative et évènement culturel de la communauté LGBT. Les rencontres cinématographiques, les expositions, les conférences sont désormais proscrites. Afin de justifier cette décision irrecevable, en violation des droits constitutionnels et des obligations de la Turquie envers le Conseil de l’Europe, les autorités évoquent, sans vergogne, des motifs d’ordre public, de morale et de santé.

Depuis plusieurs années, les discriminations sont devenues permanentes à l’égard de la communauté LGBT. Les violences homophobes se sont généralisées alors que les exactions et violences policières se sont déchaînées en juin dernier lors de la Gay Pride d’Istanbul, maintenant interdite depuis 2015.

Alors que les atteintes aux droits humains s’accentuent, que le pouvoir emprisonne et que la torture a fait son retour dans les prisons, la communauté LGBT est particulièrement visée.

Le PCF exprime sa solidarité envers la communauté LGBT de Turquie et appelle la France et le Conseil de l’Europe à agir pour que le droit s’impose et que toutes les discriminations cessent en Turquie.