Soutenez le PCF et ses luttes : Souscrivez !

publié le 19/04/2019

Ventes d'armes : La France doit stopper ses ventes d'armes aux pourvoyeurs de guerres

Une note classée « confidentiel-Défense » émanant de la Direction du renseignement militaire vient de confirmer que les armes françaises vendues aux pays du Golfe sont utilisées dans le conflit yéménite.

Elles ont provoqué des destructions massives, martyrisé et affamé des populations entières et entraîné de terribles crimes de guerre. Le peuple yéménite est aujourd'hui confronté selon l'ONU à l'une des pires crises humanitaires de notre histoire.

Ainsi la France viole, en toute connaissance de cause, le traité international sur le commerce des armes (TCA) dont elle est signataire. Pire, le gouvernement persiste à nier l'évidence, encouragé par l'opacité des transactions et l'absence de débats parlementaires, et se permet d'arguer d'un usage strictement défensif de ces armes.

Le volume d'armes exportées au Moyen-Orient n'a jamais été aussi important. Il nourrit les conflits locaux, aggrave les tensions entre l'Arabie saoudite et l'Iran, et favorise l'internationalisation des antagonismes. Ces armes peuvent aussi se retrouver dans les mains des affidés djihadistes des pétromonarchies.

Le Parti communiste français (PCF) a dès octobre 2018 (http://international.pcf.fr/node/108790) plaidé pour un embargo à effet immédiat des ventes d'armes françaises aux membres de la coalition conduite par l'Arabie saoudite et les Émirats arabes unis au Yémen.

L'exception française qui consiste à priver la représentation nationale, le Parlement, des décisions en matière de ventes d'armes doit cesser ; et le PCF s'associe à la demande d'une enquête parlementaire sur les ventes d'armes françaises et leur utilisation au Yémen.

Le PCF dénonce le cynisme du gouvernement français et l'appelle solennellement à une cessation des ventes d'armes et à une rupture des contrats de maintenance avec tous pays en guerre comme avec les régimes qui utilisent ces armes contre leur propre peuple : pays du Golfe, Égypte, Azerbaïdjan... La responsabilité de la France est de mettre tous les moyens diplomatiques et politiques en œuvre pour un cessez-le-feu au Yémen, le secours à la population et la mise en œuvre d'un véritable processus de paix.

Pascal Torre et Lydia Samarbakhsh

Notre site utilise des cookies qui nous permettent d'améliorer votre navigation et de réaliser des statistiques de visites. En utilisant www.pcf.fr, vous acceptez l'utilisation de ces cookies. En savoir plus