Publié le 12/11/2019 par PCF

Espagne : Face à la montée de l’extrême-droite, un programme de gauche urgent !

Le premier ministre Pedro Sanchez et le PSOE ont voulu provoquer de nouvelles élections. Ils portent la responsabilité d’avoir renforcé la grave incertitude politique dans laquelle se trouve l’État espagnol, alors même qu’une majorité de gauche était possible.

La légitimation des discours de haine et l’exacerbation des nationalismes par la droite ont eu pour résultat de propulser l’extrême-droite néo-franquiste de Vox au rang de 3e force politique ; alors que les politiques d’austérité néolibérales font qu’un travailleur sur six, en Espagne, est un travailleur pauvre et que le taux de chômage reste le deuxième plus élevé de la zone Euro.

Dans un contexte de crise de régime et de crise sociale approfondie et généralisée, le PCF salue et soutient les efforts des militant·e·s de la coalition Unidas Podemos, de la Gauche Unie, du Parti Communiste d’Espagne. Ils doivent être encouragés. Seul un programme de gauche à la hauteur des enjeux, en rupture avec les politiques néolibérales, et où tous les peuples et nations de l’État espagnol trouvent leur place, peut répondre à la gravité de la situation. Pedro Sanchez, le premier ministre, doit l’entendre.

Notre site utilise des cookies qui nous permettent d'améliorer votre navigation et de réaliser des statistiques de visites. En utilisant www.pcf.fr, vous acceptez l'utilisation de ces cookies. En savoir plus