Publié le 21/12/2020 par PCF

Le Temps des cerises : le PCF affirme son attachement à l'indépendance de la maison d'édition

Les éditions du Temps des cerises sont dans la tourmente. Elles voient actuellement s'exprimer publiquement des dissensions entre l'actionnaire majoritaire et le directeur-fondateur de cette maison, Francis Combes.

Cette maison d'édition prestigieuse a permis la publication de nombreux auteure.e.s, et elle a su marquer sa différence par des choix éditoriaux audacieux.

Comme de nombreux écrivains, intellectuel.le.s, nous sommes inquiets et préoccupés pour son avenir et par cette crise.

Aujourd'hui autant qu'hier, le PCF est de tous les combats pour la liberté de création et le respect du pluralisme des opinions. Il affirme donc avec force son attachement à l'indépendance de cette maison d'édition, qui lui paraît la condition même de son rayonnement et de son prestige.

L'attitude du PCF depuis la fondation du Temps des cerises, en 1993, atteste d'ailleurs de sa loyauté à son égard : à aucun moment, il ne s'est mêlé de ses choix de publication, ni de ses décisions concernant la composition de son capital.

C'est pour cette raison de principe qu'il n'a donc jamais imaginé mandater qui que ce soit pour « prendre le contrôle » de cette maison, la « détourner » de ses objectifs originels, changer ses orientations éditoriales.

Comme les auteur.e.s et personnalité.e.s qui ont récemment manifesté leur émotion, le PCF réaffirme son amitié pour Francis Combes et son estime pour son travail souvent difficile à la direction du Temps des cerises. Depuis le début du conflit qui traverse cette maison, nous le lui avons fait savoir à plusieurs reprises