Publié le 26/05/2021 par PCF

Contre l'hégémonie de la droite en pays briard

Dans le canton de La Ferté-sous-Jouarre (Seine-et-Marne), trois listes ont été déposées. Une liste LR, une liste Agir (Macron) et, à l’initiative des communistes, une liste rassemblant toute la gauche (PCF, PS, Insoumis, Générations, GRS, Nouvelle donne). Présentation des candidat.e.s.

 

Pierre-Rick Thebault, 27 ans, membre du PCF, est actuellement en reconversion professionnelle et effectue un nouveau Master 2 en conformité financière. Il a travaillé en tant qu’économiste de la santé assez de temps pour comprendre les nombreuses difficultés auxquelles on fait face aujourd’hui (manque d’infrastructures, offres de soin insuffisantes, etc.).

« Concernant mon engagement politique, je parlerai d’un devoir qui m’anime. J’ai bénéficié, dans ma jeunesse, du soutien de diverses associations qui m’ont énormément apporté. J’ai donc à mon tour œuvré dans l’associatif. Mais je me suis souvent aperçu que l’associatif n’était qu’un « palliatif » aux besoins des personnes et que le véritable changement se faisait dans les instances politiques. J’ai donc décidé de m’engager et de faire partie d’une liste aux municipales en 2020. On a fait 25 % face à un maire de droite bien implanté, alors que notre liste citoyenne était composée de personnes nouvelles dans le paysage municipal. Je suis maintenant conseiller municipal d’opposition et conseiller d’une agglomération de 90 000 habitants. Le territoire est dominé par la droite, de Christian Jacob au ministre Franck Riester. » Ses priorités ? « L’aide aux PME, petits commerces et associations de service. Un plan de création d’emplois. Aller sur Paris doit être un choix et non une obligation. Aide aux agriculteurs bio, au maraîchage et aux circuits courts. Mise en place d’une politique active de l’offre de soins. Mesures et actions visant à empêcher de faire de la Seine-et-Marne le « dépotoir » de l’Île-de-France (stockage de déchets inertes à Cocherel, Terzeo-Villenoy, etc.). »

 

Sabine Ditte, 54 ans, travaille dans un hôpital parisien. Elle a rejoint le pays briard à ses 18 ans et a travaillé à l’hôpital de Jouarre jusqu’à sa restructuration. Sabine est sympathisante de La France Insoumise ; dès 2018 elle a participé au soulèvement des Gilets jaunes sur les ronds-points du pays briard ou lors de manifestations à Paris. La justice sociale, la démocratie et le soutien au secteur de santé sont ses motivations. Elle a fait partie de la même liste citoyenne que Pierre-Rick Thebault. Habitant la Ferté-sous-Jouarre dans une “cité HLM”, elle est loin du cliché d’une ruralité bucolique. D’autant qu’elle doit se rendre à Paris pour son travail, via marche à pieds, train et métro. Elle vit “l’enfer” multi-hebdomadaire des pannes de la ligne P de la SNCF. Sabine, si elle est élue, mettra les transports au cœur de son action. Elle se battra pour la mise en place d’un pôle public d’aide à domicile pour les seniors et les personnes handicapées. Gilet jaune, elle milite pour la mise en place de consultations citoyennes pour les sujets importants. Un RID (référendum d’initiative départementale), traduction de la revendication d’un RIC (Référendum d’initiative citoyenne). « Grâce aux Gilets jaunes, nous avons obtenu la réduction de 50 % du prix des péages. Et si on est élus, nous irons vers la gratuité des deux péages autoroutiers sur notre territoire. »

En qualité de remplaçant, le socialiste Emmanuel-King Fonking, chef d’établissement du secondaire et conseiller municipal de Trilport, représente le PS.

 

Gilbert Murinson, animateur de la section PCF en pays briard et retraité GDF, rappelle que la ville de La Ferté-sous-Jouarre a eu un maire communiste. « J’ai été de tous les combats politiques sur ce territoire où la droite, et maintenant les macronistes de Riester, en prennent à leur aise pour dérouler leurs politiques libérales : abandon des territoires et privatisations des services publics. Mais avec mes camarades du PCF et ceux de la CGT, nous sommes toujours là, notamment quand les salarié·e·s font les frais de restructurations, de licenciements. Pour cette campagne départementale, malgré les restrictions liées au Covid, j’ai pris contact avec les différentes organisations politiques. Et c’est ainsi que nous sommes réunis à gauche, PCF, PS, LFI, Génération.s, GRS et Nouvelle donne. Pierre-Rick est titulaire, membre du PCF, Sabine Ditte est titulaire mais non-encartée. Et en suppléant·e·s, on a Emmanuel-King Fonking, 61 ans, proviseur de collège, PS, et Aurore Tarate, 39 ans, employée du commerce. Avec les partenaires de gauche, nous avons aussi identifié quelques objectifs. Notre canton est irrigué par plusieurs cours d’eau qui alimentent Paris, la Marne, les deux-Morins, le Canal de l’Ourcq et la Dhuys. C’est une opportunité d’y installer des pistes cyclables, en mode protégée, renouant un peu avec les chemins de halage. Ces pistes cyclables, peuvent servir aux loisirs, tourisme ou itinéraires pour se rendre au travail. Nous voulons aussi aider les entreprises locales sous conditions sociales et environnementales, surtout pour nos PME et petits commerces, avec un soutien particulier aux salarié·e·s en difficulté. »

Zouhaïr Nakara