Cuba doit sortir de la liste des pays finançant le terrorisme !

Publié le 21 mai 2024

Les États-Unis viennent de commettre un nouveau grave manquement contre le droit international et contre le peuple cubain.

Le département d’État des États-Unis d’Amérique a décidé, le 15 mai dernier, de sortir Cuba de la liste des pays « qui ne coopèrent pas avec la politique antiterroriste des Etats-Unis en 2023 ». C’est une nouveauté, car Cuba figurait sur cette liste calomnieuse jusqu’à présent. On peut s’en réjouir. Pourtant, Cuba reste pour le moment inscrite sur la liste états-unienne « des pays qui commanditent le terrorisme international ». Ce paradoxe absurde doit cesser sans délai.

Rappelons que le président Trump avait ajouté Cuba à cette liste quelques jours seulement avant l’investiture du président Biden, renforçant les mesures du blocus illégal sur la Grande Ile, dans un contexte de crise sanitaire particulièrement difficile.

Le PCF, aux côtés des associations de solidarité en France, exige la sortie de cette liste et la levée du blocus économique, commercial et financier imposé par les États-Unis. En effet, le traitement injuste et illégal que le voisin états-unien applique à Cuba, avec son cortège de mesures extraterritoriales tout aussi illégales, place le peuple cubain face à des difficultés importantes dans de nombreux secteurs de la société. C’est ce qu’a pu mesurer une délégation du PCF lors de son voyage à l’occasion du 1er mai.

Malgré les conséquences du blocus, Cuba coopère avec la communauté internationale et joue un rôle important dans la solidarité mondiale, notamment avec des brigades médicales envoyées dans une trentaine de pays du monde, mais aussi en accueillant des étudiant·es, tels que les Palestinien·nes, dans ses universités.

Il est absurde d’accuser Cuba de soutenir le terrorisme alors qu’il a joué un rôle décisif dans les négociations entre les FARC et le gouvernement colombien. Il faut en finir avec ce mensonge qui sert de prétexte au maintien des mesures économiques coercitives. Les États-Unis viennent d'ailleurs de l’admettre à demi-mot.

Le PCF appelle à la poursuite et au renforcement de la solidarité vis-à-vis du peuple cubain. Les autorités françaises et européennes doivent œuvrer concrètement à la levée du blocus et à la sortie de la liste des pays finançant le terrorisme. C’est dans cette perspective que le PCF mène une campagne de solidarité politique et matérielle et qu’il accueillera en son siège les 23 et 24 novembre prochains la XIXème rencontre de solidarité européenne avec Cuba.

Parti communiste français,
Le 20 mai 2024