Publié le 21/09/2022 par PCF

Députés et sénateurs communistes réunis pour deux jours de travail dans l’Allier

C’est à Moulins-Yzeure, dans l’Allier, dans la circonscription de Yannick Monnet et son suppléant Jean-Paul Dufrègne, que se sont déroulées les 15 et 16 septembre les Journées parlementaires des député·e·s et sénateurs·trices communistes et républicains.

Deux jours intenses au cours desquels près de 90 participants (députés, sénateurs et leurs collaborateurs) ont pu échanger, débattre autour de sujets aussi essentiels que la nouvelle configuration politique, les difficultés budgétaires des collectivités territoriales face aux crises, la fabrique de la loi pour les outre-mer, l’agenda des principaux textes législatifs à venir, le renforcement des liens de travail entre députés et sénateurs communistes, etc.

Comme l’ont souligné André Chassaigne et Éliane Assassi (présidents des groupes à l’Assemblée et au Sénat), le nouveau rapport de force politique est une réelle opportunité que les parlementaires communistes sont décidés à saisir pour peser et réorienter les politiques gouvernementales, « en restant fidèles à ce que nous sommes : des législateurs sérieux et reconnus comme tels, qui peaufinent leurs textes en lien étroit avec les acteurs concernés, car nous ne supportons pas les approximations ni les effets d’annonce sans lendemain ».

C’est porteurs de cette démarche qu’ils s’intègrent dans le travail au sein de la Nupes à l’Assemblée. L’enjeu n’étant pas tant d’être « les meilleurs opposants » que les « meilleurs proposants », a fortiori face à 90 députés RN qui tentent de normaliser leur présence à l’Assemblée et de se présenter comme une opposition « respectable ».

À l’agenda des semaines à venir, des textes fondamentalement dangereux : la réforme de l’assurance chômage, la réforme des retraites qui pourrait s’intégrer dans le PLFSS, la réforme Darmanin sur la Sécurité…, sans oublier les projets de loi de Finances au service de ces politiques funestes.

Sur l’ensemble de ces sujets, les parlementaires communistes et républicains sont déterminés à déjouer toutes les ruses du Président de la République qui cherche à contourner le Parlement : « Il devra nous affronter, affronter nos critiques et se confronter à nos propositions au risque d’être contraint de les accepter. » Et les députés ultramarins (présents en nombre à ces Journées parlementaires) feront entendre, avec le groupe GDR, les urgences et les exigences de profond changement qui s’expriment outre-mer.

Outre le travail en salle, députés et sénateurs ont également eu l’occasion de se déplacer sur le terrain, visitant les Thermes de Bourbon l’Archambault, le Centre national du costume de scène à Moulins ou un domaine viticole à Saint-Pourçain-sur-Sioule. À l’issue d’une rencontre avec les Jeunes Agriculteurs de l’Allier, ils ont également pu découvrir la qualité des productions agricoles et alimentaires locales.   

Pour Yannick Monnet, député de la circonscription, « ces Journées parlementaires illustrent la richesse des analyses et des propositions portées par nos deux groupes à l’Assemblée et au Sénat, ainsi que le sérieux d’une démarche politique ancrée dans la réalité de ce que vivent les gens ».

Des propos corroborés par la convivialité, l’enthousiasme et la fraternité dans les échanges qui ont marqué ces deux journées de travail dans l’Allier.

Yannick Monnet