Publié le 06/04/2022 par PCF

Derniers jours pour  convaincre de voter pour Fabien Roussel pour la France des Jours heureux !

D’année en année, de plus en plus d’électrices et d’électeurs prennent leur décision de participer au scrutin et de choisir un bulletin de vote dans les derniers jours, voire les dernières heures précédant l’élection. C’est pourquoi il est essentiel de mener campagne jusqu’au dernier moment, en rappelant que l’élection a lieu ce dimanche et que ce vote sera d’une grande importance pour notre quotidien et pour l’avenir du pays. Le 10 avril, notre voix vaudra autant que celle des premières fortunes de France. Eux ne manqueront pas d’aller voter pour leurs intérêts, et nous ?

Il n'y a pas de vote inutile. Chacun doit pouvoir voter en fonction de ses idées. C’est une question de liberté, de choix démocratique. Cela fait des années qu’on nous ressort le même refrain : votez pour le moins pire, votez par défaut : en quoi cela a t’il été utile à la France, à la gauche ? Tout au long de cette campagne, Fabien Roussel a défendu des convictions et des solutions pour la France.

Sur de nombreux sujets, il a porté des solutions nouvelles, utiles, dont le pays a tant besoin. Nos propositions ont marqué cette campagne.

Faire passer le travail avant les profits en s’attaquant réellement au pouvoir des actionnaires pour en finir avec le chômage et la précarité, augmenter les salaires et les retraites. Construire une République sociale, laïque, démocratique, féministe avec des services publics pour toutes et tous. Agir pour la souveraineté énergétique, industrielle, alimentaire dont notre pays a tant besoin pour développer l’emploi et sauver le climat. Porter une voix indépendante de la France en Europe et dans le monde pour la paix et la coopération entre les peuples.

Disons à nos concitoyens que s’ils veulent donner de la force à ces solutions, alors il faut voter pour la France des Jours heureux portée par Fabien Roussel. A chaque fois que les Français nous ont donné de la force, nous l’avons placé au service de l’intérêt des salariés, du peuple, des luttes sociales et citoyennes. Nous l'avons montré dans notre histoire. Nos parlementaires l’ont montré tout au long du quinquennat, en arrachant des victoires comme celle obtenue par André Chassaigne pour revaloriser les petites retraites agricoles, et plus récemment encore, les révélations sur le cabinet Mc Kinsey dont Eliane Assassi, sénatrice communiste, est à l’origine. Nous continuerons à agir avec cette même ambition demain. Pour être utile aux Françaises et aux Français et reconstruire une gauche nouvelle qui sera la force motrice de progrès sociaux et démocratiques.

Un soin particulier doit être mis à relancer systématiquement, par visite à domicile, sur le lieu de travail, par téléphone, texto ou courriel, d’ici vendredi minuit, nos électeurs identifiés, les appelant à voter Fabien Roussel, les porteurs de procurations, les sympathisants et adhérents afin qu’ils votent et fassent voter pour Fabien Roussel, leur famille, leurs ami·e·s, leurs collègues de travail, leurs voisins ! Il faut encourager les chaînes de texto, les messages dans les groupes des réseaux sociaux. Jusqu’au dernier moment !

À partir de ce vendredi minuit, il est interdit de distribuer des tracts et autres documents. Les sites Internet et les pages publiques de réseaux sociaux doivent être figés, y compris concernant les commentaires. Les appels téléphoniques comme les textos et courriels en séries sont prohibés, ainsi que la publication de résultats de nouveaux sondages électoraux. Jusqu’à la fermeture du scrutin on peut entretenir nos panneaux électoraux. Le samedi nous pouvons vendre l’Humanité dimanche, et déambuler dans les rues de nos villes et villages pour discuter avec nos concitoyens et argumenter. Rien n’interdit non plus d’avoir des conversations privées par téléphone ou texto avec des ami·e·s ou de la famille. Enfin, le dimanche nous pouvons inviter nos ami·e·s et les ami·e·s de nos ami·e·s à se réunir après la fermeture des bureaux dans les locaux de nos sections et fédérations pour suivre les résultats de l’élection, débattre des conséquences politiques et pour, nous l’espérons toutes et tous, obtenir le score le plus élevé pour notre candidat !

Igor Zamichiei, coordinateur de l'exécutif.