Publié le 23/06/2021 par PCF

Dimanche 27 juin, pas une voix ne doit manquer, le Val-de-Marne peut et va rester à gauche !

Le premier tour des élections départementales consacre une dynamique claire en faveur des binômes de gauche et écologistes.

Malgré une abstention historique dans tout le pays, en Val-de-Marne l’électorat de gauche s’est mobilisé pour préserver et amplifier les politiques publiques mises en place par Christian Favier et la majorité départementale.

La droite départementale, avec sa campagne diffamatoire et sa victoire annoncée avant le premier tour, n’a pas réussi à s’imposer, pas plus que La République en marche (LREM), alors que le Rassemblement national (RN) recule sur la plupart des cantons.

La gauche est en tête dans les deux cantons de Vitry-sur-Seine, Ivry-sur-Seine, Le Kremlin-Bicêtre/Gentilly, Villejuif, Fontenay-sous-Bois, Alfortville, Arcueil/Cachan, Villeneuve-le-Roi/Orly/Ablon et les deux cantons de Créteil. Elle est qualifiée au second tour et peut l’emporter dans les deux cantons de Champigny (Champigny-sur-Marne et Chennevières-sur-Marne) et Choisy-le-Roi/Villeneuve-Saint-Georges.

Dans les cantons où la droite est sortante, le rassemblement des forces de gauche et écologiste est arrivé en tête sur le canton de L’Haÿ-les-Roses/Fresnes. Il est qualifié pour le second tour à Limeil-Brévannes/Villeneuve-Saint-Georges/Valenton, sur les deux cantons de Saint-Maur (Saint-Maur-des-Fossés, Bonneuil-sur-Marne, Sucy-en-Brie, Ormesson-sur-Marne), sur les cantons de Thiais/Chevilly-Larue/Rungis, Nogent-sur-Marne/Le Perreux-sur-Marne, Maisons-Alfort, Charenton-le-Pont/Saint-Maurice/Joinville-le-Pont/Nogent-sur-Marne. Sur le canton du Plateau Briard, nous appelons à battre le candidat du RN.

Au second tour notre adversaire reste la droite et l’extrême droite ! C’est vrai aux régionales pour battre Valérie Pécresse et Bardella ! C’est vrai aux départementales pour battre les candidats de droite et celui du RN pour conserver un département utile aux Val-de-Marnais, solidaire, écologique et innovant.

La dynamique de rassemblement des forces de gauche et écologistes du premier tour doit s’amplifier partout et permettre la victoire.

Dimanche 27 juin, pas une voix ne doit manquer, le Val-de-Marne peut et va rester à gauche !