International publié le 08/04/2020

Israël: Le maintien de B. Netanyahou au pouvoir entérine la violence, l'annexion et l'apartheid

visuel_Gantz-Netanyahou.jpg

L'instabilité politique provoquée par les trois scrutins législatifs consécutifs et la crise sanitaire liée au Covid19 permettent au Premier ministre sortant, Benyamin Netanyahou de sortir à nouveau vainqueur et de se maintenir au pouvoir alors qu'il fait l'objet de nombreuses poursuites judiciaires.

Benny Gantz de l'alliance "Bleue-Blanc", qui prétendait incarner l'opposition, une opposition de façade puisque qu’il ne remet pas en cause la politique coloniale, vient de capituler en rase campagne après avoir obtenu son élection à la présidence de la Knesset. Non seulement il fait exploser sa coalition désormais en ruine mais accepte d'entrer dans un gouvernement d'Union Nationale avec celui qu'il vilipendait il y a peu. Ils se sont mis d'accord sur la mise en œuvre du plan Trump d'annexion de la Cisjordanie sous prétexte de faire face à la pandémie. Dans cette capitulation, B. Gantz entraîne avec lui les dépouilles du Parti Travailliste qui cohabitera avec les forces d'extrême-droite.

B. Netanyahou a désormais les coudées franches pour anéantir toutes perspectives de paix, poursuivre ses agressions militaires et entériner l'occupation dans le cadre d'un État fondé sur l'apartheid.

Le Front Démocratique pour la Paix et l’Égalité (Hadash) et l'Alliance électorale "Liste Commune" dans lesquels le Parti communiste israélien est engagé et qui a obtenu un résultat remarquable lors des dernières consultations électorales constituent désormais une force d'opposition solide. Elle entend unir toutes les forces démocratiques pour faire échec à la politique de D. Trump et de B. Netanyahou.

Alors que les violences contre le peuple palestinien, en Cisjordanie et à Gaza, prennent une tournure encore plus dramatique dans ce contexte d’épidémie, la communauté internationale doit d'urgence agir pour lever les blocus et créer les conditions d'une paix durable dans le respect de la légalité internationale.

Le Parti communiste français exprime sa solidarité avec le peuple palestinien dans cette nouvelle tourmente et appelle à développer toutes les initiatives de solidarité.

Parti communiste français,
Paris, le 8 avril 2020