Publié le 24/01/2023 par PCF

Les maires et élus locaux solidaires du mouvement populaire contre la réforme des retraites (Fabien Roussel)

Malgré un rejet populaire très massif de leur projet de réforme des retraites, Macron et son gouvernement persistent à vouloir imposer une régression sociale violente pour le monde du travail, pour la jeunesse, pour les femmes et les catégories populaires. La mobilisation exceptionnelle du 19 janvier a été un signal clair de la détermination des salariés, des retraités, de la jeunesse à empêcher l'adoption de leur réforme.

Notre peuple ne veut pas de la retraite à 64 ans, de l'allongement de la durée de cotisations. Il a parfaitement compris que ces mesures n'allaient pas améliorer notre système de retraites, à l'instar des précédentes réformes, injustes et inefficaces.



La parole doit lui revenir, dans le cadre d'un grand débat démocratique organisé dans tout le pays, dans les entreprises, dans les services publics, dans les quartiers et les universités, conclu par un référendum.
C'est le sens de la motion référendaire déposée par les Député.e.s des groupes de gauche et écologistes à l'Assemblée nationale, qui sera débattue le 6 février prochain. Nous appelons les parlementaires à l'adopter.


D'ici là, le PCF appelle à amplifier partout la mobilisation, dans les entreprises et les services publics, dans les meetings qu'il organise avec les forces de gauche et écologistes dans de nombreux territoires, et évidemment dans le cadre de la journée de grève et de manifestations du 31 janvier. Cette journée doit être historique pour faire reculer le pouvoir !



Nous appelons ainsi les Maires et l'ensemble des élus locaux, dont nombreux sont déjà mobilisés dans leur territoire et dans les cortèges, à prendre toutes les initiatives visant à mobiliser les citoyen.ne.s et favoriser la participation des agents publics aux initiatives syndicales. Tous les moyens peuvent être utilisés tel que le  paiement des jours de grève, autorisations d'absence, banderoles sur les frontons des mairies, fermetures symboliques de la mairie, organisation de débats publics sur le système de retraites et de protection sociale dont a besoin notre pays…



Les élus locaux et les maires en particulier sont confrontés depuis des années à l'affaiblissement des services publics que la réforme des retraites du gouvernement Borne va encore accélérer en maltraitant les agents. Baisse des dotations, réforme des 1.607 heures, explosion des factures d'énergie et des produits de première nécessité... Les collectivités souffrent des politiques libérales de ce gouvernement comme des précédents.



Face à ce pouvoir autoritaire et à ses tentations permanentes de passages en force, la démocratie locale, animée par les maires et les élus locaux, sera un puissant relais à la mobilisation sociale qui doivent déboucher sur le retrait de la réforme Macron et sur une amélioration réelle de notre système de retraites.



Le PCF, ses élus et militants, continueront à mettre toutes leurs forces dans cette bataille décisive.

 

 

Fabien Roussel, secrétaire national du PCF et député du Nord,