Soutenez le PCF et ses luttes : Souscrivez !

Publié le 18/03/2020 par PCF

Municipales 2020 – Premiers éléments d’analyse pour le PCF sur les communes de plus de 3 500 habitants

Le premier tour des élections municipales 2020 s’est déroulé dans les circonstances exceptionnelles que l’on connaît. Les derniers jours de campagne, c’est-à-dire le moment où une part de plus en plus importante d’électrices et électeurs arrêtent leur choix, ont été fortement perturbés.

La participation a connu une baisse et un niveau inédit depuis 1945 en passant de 63,55 % à 46,5 % en France métropolitaine : 79% des abstentionnistes se déclarant inquiets du Covid-19 (1) contre 69 % pour les votants. Cette crainte du virus a affecté plus l’électorat de gauche (79 %), que les électorats LREM (73 %), de droite (76 %) et du RN (71 %). Elle a été nettement moins forte en zone rurale (68 %) qu’en zone urbaine (76 %), chez les 18-25 ans (68 %) que chez les plus de 65 ans (78 %). Si le virus, avec d’autres événements nationaux et internationaux : réforme des retraites, mouvement des Gilets jaunes, crise climatique, a dû donc avoir un impact certain sur les élections municipales dans l’immense majorité des communes, il n’en a pas pour autant faussé fondamentalement les résultats.

Dans les 3 074 communes, arrondissements, secteurs de plus de 3 500 habitants en France métropolitaine, soit 42,7 millions d’habitants, 375 listes avaient une tête de liste investie par le PCF, ce qui représente 7,2 millions d’habitants. Par ailleurs, toujours sur les communes de plus de 3 500 habitants, le PCF avait des candidats dans plus de 800 listes de gauche, écologiques et citoyennes. Avant le scrutin, il y avait sur ces communes de plus de 3 500 habitants 145 maires communistes ou apparentés ou membres de l’Association nationale des élu·e·s communistes et républicains administrant une population de 2,4 millions d’habitants.

Sur ces 145 communes, 101 ont réélu une mairie communiste ou apparenté (1 368 832 habitants) ou apparenté, 39 sont dans un ballottage de 2e tour (998 191 habitants) et 5 ont été perdues (31 756 habitants). Sur les autres communes de plus 3 500 habitants où il y avait une tête de liste communiste ou investie par le PCF, 12 communes (68 000 habitants) ont été gagnées et dans 73 communes où nous faisons plus de 10 % nous sommes en position de maintenir nos listes ou de fusionner avec d’autres. Nous sommes donc, avant le 2e tour qui devrait se dérouler au mois de juin, sur un solde positif de communes ayant à leur tête une mairie communiste ou apparenté. Par ailleurs sur la strate des communes de 1 000 à 3 500 habitants, 113 villes ont réélu une municipalité communiste ou apparenté.

Si ces résultats, malgré des inégalités et quelques déceptions ou revers, sont plutôt dans l’ensemble encourageants pour les communistes en cette année du centenaire, il convient dès que la situation sanitaire le permettra de préparer activement les 2e tours dans les 112 villes de plus de 3 500 habitants et dans les communes de taille inférieure où d’une manière ou d’une autre nous serons présents. Aucune des voix qui se sont portées sur nos listes ne tiennent du hasard, elles sont le fruit du travail militant, du rayonnement, de la volonté de rassemblement des dizaines de milliers de militant·e·s et d’élu·e·s communistes. C’est pourquoi, de la section au Conseil national nous devons aussi, dans les jours qui viennent, travailler à analyser en profondeur ce qui s’est passé lors de ce 1er tour, ce qui a marché et ce qui n’a pas marché dans nos campagnes,..

Nous avons beaucoup appris lors de cette campagne très particulière et cet apprentissage est porteur d’avenir pour notre parti et les idéaux dont il est porteur.

Yann Le Pollotec et Pierre Lacaze, secteur Élections

1. Sondage IFOP du 16 mars :

https://www.ifop.com/publication/les-francais-et-lepidemie-de-coronavirus-dans-le-contexte-des-elections-municipales/?utm_medium=email&utm_campaign=Envoi%20aux%20abonns%20Opinion%20-%2017032020&utm_content=Envoi%20aux%20abonns%20Opinion%20-%2017032020+CID_e008f243b6c5487551b1a7164a91da57&utm_source=Campagne%20emailing%20Opinion&utm_term=Les%20Franais%20et%20lpidmie%20de%20Coronavirus%20dans%20le%20contexte%20des%20lections%20municipales

 

 

Notre site utilise des cookies qui nous permettent d'améliorer votre navigation et de réaliser des statistiques de visites. En utilisant www.pcf.fr, vous acceptez l'utilisation de ces cookies. En savoir plus