Publié le 13/05/2020 par PCF

Propositions du PCF pour réussir le déconfinement (7 mai 2020)

À quelques jours du 11 mai, un seul objectif mobilise notre parti : contribuer à créer les conditions de la réussite du déconfinement.

Or, nous constatons qu'aux graves défaillances de l’État ces derniers mois s'ajoute désormais la volonté d'imposer une reprise de l'activité à marche forcée pour relancer les profits quoi qu'il en coûte. Ce choix est irresponsable et dangereux sur tous les plans : sanitaire, social, économique, écologique et démocratique. En outre, l’exécutif se permet de faire peser la responsabilité d'un éventuel échec du déconfinement sur les Français·es et les collectivités locales. Nous ne cautionnerons pas cette politique.

La réussite du déconfinement est un enjeu majeur pour notre pays. Pour y parvenir, l’État doit d'urgence se coordonner avec l'ensemble des parties, dotées de nouveaux pouvoirs d'intervention, pour concevoir et mettre en œuvre une stratégie partagée.

Réussir le déconfinement nécessite le fonctionnement plein et entier de nos institutions démocratiques. Nous demandons la fin de l’état d’urgence sanitaire. Les prérogatives du Parlement doivent être rétablies. L’avis scientifique, celui des collectivités, des organisations syndicales et associatives doivent être réellement pris en compte. Or, le plan actuel de réouverture des écoles en témoigne : nous en sommes très loin. En outre, le respect des droits et des libertés est fondamental. Nous nous opposons en particulier à tout dispositif de traçage numérique des populations, même basé sur le volontariat. Des priorités claires doivent être définies pour une activité du service public de la justice à la hauteur des enjeux.

Réussir le déconfinement nécessite des moyens financiers importants et un changement de l'utilisation de l'argent. Nous demandons la création d’un fonds d’urgence sanitaire et de sécurisation de 50 milliards d’euros, alimenté par un programme de prêts à taux négatif de la Caisse des dépôts et de la BCE, ainsi qu’une taxation des assurances, le rétablissement de l’ISF et l’abrogation de la flat tax, une augmentation à la hausse de l’impôt sur les bénéfices des entreprises qui taillent dans l’emploi et les salaires pour servir les actionnaires, une taxation des Gafam et Natu, proportionnelle à l’augmentation de leur activité. Le pacte budgétaire européen doit être abrogé.

Avec ces enjeux démocratiques et financiers comme boussoles, nous avons ciblé quatre exigences pour que l'engagement des Français·es, qui ont durement éprouvé le confinement ces derniers mois, ne soit pas vain : une stratégie sanitaire efficace, une reprise de l’activité économique sélective et encadrée, une réouverture des établissements scolaires dans un cadre national, des mesures pour que les Français·es ne payent pas la crise. Sur chacune de ces exigences, nous formulons des propositions précises qui sont indispensables selon nous à un déconfinement réussi.

Lire et télécharger les 4 exigences du PCF pour un déconfinement réussi.

Notre site utilise des cookies qui nous permettent d'améliorer votre navigation et de réaliser des statistiques de visites. En utilisant www.pcf.fr, vous acceptez l'utilisation de ces cookies. En savoir plus