International publié le 23/12/2020

République Centrafricaine : La paix et la sécurité sont les conditions du développement et de la démocratie

visuel_RCA.jpg

En République centrafricaine (RCA), au risque de relancer une guerre civile jamais tout à fait éteinte, une coalition de groupes armés naguère ennemis a relancé les hostilités. La Coalition des patriotes pour le changement (CPC) exige du gouvernement centrafricain l'organisation « d'une large concertation nationale » avant les élections présidentielle et législatives prévues pour le 27 décembre 2020.

Le Parti communiste français (PCF) condamne l'usage récurent à la force armée comme mode d'expression politique et demande au président centrafricain, Faustin-Archange Touadéra, l'ouverture du dialogue avec toutes les forces politiques et sociales pour créer les conditions de la concorde civile.

Le PCF exige de la France, la Russie et des puissances régionales qu'elles s'abstiennent de souffler sur les braises du conflit et les exhorte à être des forces de paix.

Le PCF soutien les efforts l'ONU et des forces de la Mission multidimensionnelle intégrée des Nations unies pour la stabilisation en Centrafrique (Minusca) qui dans des conditions difficiles s'acquittent avec dévouement de leurs tâches.

En RCA, et partout en Afrique et dans le monde, la paix et la sécurité sont les conditions minimales du développement et du progrès social et démocratique.

Parti communiste français,
Paris, le 22 décembre 2020