International publié le 16/04/2021

Tensions en Irlande du Nord : halte au sabotage des unionistes ! Les accords sur l'Irlande doivent être intégralement respectés

visuel_Irelande.jpg

La dégradation de la situation en Irlande du Nord est très grave. Les tensions et violences de rue ont été exacerbées par la mauvaise foi totale du gouvernement conservateur britannique sur l'application du protocole irlandais dans le cadre des accords du Brexit, et par les provocations de plus en plus fortes des dirigeants unionistes qui légitiment l'essor disproportionné de leur frange extrémiste. Ils ignorent complètement les conséquences sociales de leur politique sur l'ensemble de la population d'Irlande du Nord. Les conservateurs britanniques et les représentants politiques de l'unionisme se livrent à un véritable vandalisme politique et prennent le risque de la politique du chaos en soufflant sur les braises du conflit communautaire. Le gouvernement irlandais libéral et conservateur reste mutique. C'est un désastre pour les accords de paix.

Le PCF réaffirme son soutien et sa solidarité à tous ceux qui veulent que l'application totale des accords de paix soit garantie. Seule cette garantie permettra la fin des tensions.

Le PCF réaffirme son soutien et sa solidarité notamment au Sinn Féin dans ses exigences de :

  • Convoquer immédiatement une conférence inter-gouvernementale entre les gouvernements britannique et irlandais, prévue dans les Accords de paix, sur l'application des accords conclus. Les deux gouvernements portent une responsabilité pour éviter de nouvelles tensions.

  • Mettre dans le débat public la réalisation de l'unité irlandaise, afin de dépasser les tensions communautaires. Un référendum sur l'unité de l'Irlande peut et doit être convoqué dans les cinq ans. Comme le disait Mary-Lou McDonald, présidente du Sinn Féin, le 4 avril dernier lors de la commémoration de l'insurrection de Pâques 1916, l'unité irlandaise c'est « la politique d'une nation qui transcende toutes les blessures, divisions et conflits du passé en forgeant un nouvel avenir ensemble, pour nous tous ».

Parti communiste français
Paris, le 15 avril 2021