Publié le 15/07/2020 par PCF

Vive la vie!

Après ces longs mois de confinement, avec cette terrible crise sanitaire aggravée par des années de politiques d’austérité, nous avons toutes et tous envie de nous évader, de nous détendre. En premier lieu les familles des classes populaires, qui ont vécu le plus durement ces derniers mois et subissent de plein fouet la crise économique et sociale qui se développe.


Or, les pertes de revenus de beaucoup, notamment les plus précaires, voire la perte d’emploi vont rendre encore plus difficile la possibilité de partir en vacances cet été, alors même que déjà, ces dernières années, près de la moitié des ouvriers et des employés ne partaient pas ou très peu. Nous avons donc besoin, une nouvelle fois, d’être « à l’initiative », comme nous avons su l’être dans de multiples communes, ces derniers mois, avec la fabrication et distribution de masques, les paniers suspendus, les aides et soutiens divers aux plus fragiles.


La levée des contraintes sur les transports en commun (en dehors du port du masque pour les adolescents et les adultes) permet ainsi de prévoir à nouveau l’organisation de nos Journées à la mer (ou au bord de lacs et plans d’eau). Par exemple, ce 11 juillet, deux sections de l’Oise ont organisé, en quelques jours seulement, le départ de 3 cars à Berck-Plage, avec 189 participants, et j’ai noté personnellement l’engouement sur les inscriptions à Beauvais où les deux cars se sont remplis simplement par le bouche à oreille en quelques jours… Et nous préparons dans l’Oise notre 26e Journée pour le droit aux vacances, le 22 août à Dieppe, avec l’objectif d’emmener au moins 1 500 personnes. L’occasion en même temps de revendiquer fortement que le gouvernement débloque les sommes nécessaires pour aider partout au départ en vacances des enfants, des jeunes, des familles, en soutenant les dispositifs et projets des communes, des collectivités et des associations.


Autres actions de « solidarité concrète », les ventes de fruits et légumes, à prix coûtant, en lien avec des producteurs, sur le modèle de la grande opération menée en Île-de-France, le 20 août 2019, et démultipliée désormais dans des dizaines de localités sur le reste du territoire. Alors que les prix de l’alimentaire ont beaucoup augmenté, cela permettra d’offrir des produits de qualité, à un prix accessible pour des consommateurs même modestes, mais avec une juste rémunération pour le producteur, et une occasion de contact et d’échanges entre les uns et les autres.
Les fédérations PCF concernées sont à la disposition des organisations du Parti qui souhaiteraient à leur tour prendre de telles initiatives pour échanger sur les dispositions concrètes de préparation.
À ces actions solidaires, nous pouvons ajouter toutes les initiatives conviviales et festives qui peuvent être prises durant l’été : concours de pétanque, barbecue, vide-grenier, petites fêtes. Autant de moments de présence des communistes, et donc de possibilités de discussions, d’échanges, de liens dans une situation marquée par une défiance croissante vis-à-vis de la vie politique, comme l’ont montré les records d’abstention aux municipales, avec tous les risques possibles.


Dans le car que j’accompagnais samedi dernier à Berck-Plage, avec des habitants de quartiers populaires de Beauvais, j’ai évidemment retrouvé des abstentionnistes me disant « ne pas trop s’occuper de politique » car « le vote ne va rien changer dans leur vie », mais très intéressés par la discussion, à partir de leurs préoccupations, de leur situation, sur les possibilités de changer les choses, de s’organiser et d’agir collectivement. Et 5 femmes et 1 homme ont décidé d’adhérer au PCF au retour.


Le nouveau maire communiste de Mouy, petite ville populaire de 5 000 habitants, gagnée le 28 juin dernier, me disait d’ailleurs que les cars à la mer et la pétanque du 14 Juillet organisés depuis des années par les militants de la commune avaient aussi compté, avec de nombreuses autres actions de proximité et de luttes concrètes, dans la reconquête de la municipalité perdue en 2008. « Vous n’êtes pas comme les autres, vous êtes à nos côtés, vous êtes proches de nous. »


Comme force politique, nous serons les seuls cet été à proposer des actions solidaires et conviviales. Partout soyons à l’initiative, avec toutes les occasions de nouer ou renouer ainsi des contacts, des liens, de renforcer le PCF, de préparer aussi les élections départementales et régionales de mars 2021 ! La résistance, la reconquête et l’espoir passent aussi par les plages cet été !


Thierry Aury
secrétaire départemental du PCF Oise
conseiller municipal de Beauvais

Notre site utilise des cookies qui nous permettent d'améliorer votre navigation et de réaliser des statistiques de visites. En utilisant www.pcf.fr, vous acceptez l'utilisation de ces cookies. En savoir plus